Problèmes de poids: attention !

Deux sociétés se font face dans notre quotidien : la société de la maigreur et la société de consommation. Maigreur et surpoids sont deux réalités actuelles qui doivent être prises en compte par les industries alimentaires.

Minceur
• Causes de la prise de poids • Régime amaigrissant : quelles conséquences ?

Causes de la prise de poids

Ces deux sociétés favorisent deux comportements contradictoires face à l'alimentation. Quand l'une favorise la consommation d’aliments gras, sucrés, l'autre est à l’œuvre chaque jour avec les régimes alimentaires et une perte de kilos préconisée.

Comment commencer des régimes alimentaires quand notre cerveau de plaisir est autant sollicité par les publicités? En effet, le cerveau du plaisir, qu’on appelle aussi le cerveau « hédonique », stimule des régions du cerveau qui éveillent le plaisir et la récompense.

Ces régions sont influencées par toutes les publicités qui nous bombardent d’aliments appétissants et ne favorisent pas la perte des kilos. La force de ces tentations est plus importante quand on se trouve en état de restriction ou privation calorique, en période de régimes alimentaires, par exemple. Il est donc aisé de comprendre pourquoi il est si difficile d'avoir une perte de kilos satisfaisante par la suite !

Régime amaigrissant : quelles conséquences ?

Les régimes alimentaires privent le corps et le cerveau d’apports caloriques en leur imposant des restrictions alimentaires. Ceci favorise alors une reprise de poids après la perte de kilos et l’arrêt des régimes alimentaires.

En effet, le corps et le cerveau vont vouloir remédier à cette frustration causée par les régimes alimentaires. Ainsi, il est important de prêter attention aux envies de son corps et d’y subvenir, tout en maîtrisant ses désirs gourmands afin de ne pas tomber dans l’excès : que ce soit dans la maigreur, ou dans l'obésité.

Aujourd’hui, il est temps d’ouvrir les yeux et d’exercer son esprit critique. Après avoir testé de nombreux régimes alimentaires draconiens ou ceux censés entraîner une perte de kilos démesurée, on se rend enfin compte que ces régimes alimentaires à répétition fatiguent énormément notre corps et surtout ne respectent pas son rythme.

Ces régimes alimentaires draconiens occasionnent des carences physiques, comportementales et morales qui peuvent entraîner la maigreur. Il suffit, par exemple, de se priver de chocolat pour ressentir une envie irrépressible d’en manger. De plus les échecs répétés des régimes alimentaires provoquent un sentiment d’impuissance et la perte de kilos devient plus difficile.

Se nourrir doit être lié à la notion de plaisir et non à une notion d’obligation ou de dégoût. La société de consommation nous bombarde de petits plaisirs à longueur de journée tandis que la société de la minceur nous les interdit. Il faut donc trouver un équilibre : se faire plaisir en mangeant parfois une gourmandise sans tomber dans la goinfrerie et l’excès.