• La qualité au meilleur prix

    Des produits naturels pour tous les budgets

  • Livraison offerte dès 50€ d'achat

    Choisissez un jour qui vous convient

  • Protection des données clients

    Vos données sont en sécurité chez nous

Comment se développent les seins ?

Femme en lingerie enlaçan sensuelle sa poitrine - Bannière de Comment se développe les seins ? - ShytoBuy France

Dès la période de l’adolescence, la taille et l’apparence des seins constituent une préoccupation majeure pour les femmes. En plus de leur rôle strictement nourricier, les seins sont aussi un atout de séduction indéniable et représentent un symbole de la féminité à part entière. Qu’elle déambule seins nus à la plage ou qu’elle enfile une nouvelle lingerie dans une cabine d’essayage, chaque femme portera une attention particulière à la morphologie de sa poitrine qu’elle aimerait être belle et attirante.

La puberté, là où tout commence

Lorsque des changements chez l’adolescente commencent à se manifester au niveau physique, il est normal qu’elle se pose certaines questions. D’aucunes se demandent comment poussent les seins, d’autres, inquiètes de voir le volume mammaire ne pas évoluer assez rapidement à leur goût, tentent d’accélérer le processus pour faire pousser les seins plus vite avant que la fin de la croissance des seins ne vienne sceller leur sort.

Petite fille se mesurant la poitrine avec un mètre de couture - Comment se développent les seins - ShytoBuy France

Tout s’enclenche donc vers l’âge de 10-11 ans, aux prémices d’une puberté qui modifiera la morphologie du corps féminin pour toujours. C’est au cours de cette période qu’apparaissent les premiers poils pubiens, ceux-ci s’accompagnent en général de l’éclosion d’un petit bourgeon un peu en dessous du téton. La majorité des femmes sont souvent marquées par ce changement rapide qui affecte leur apparence et forge les bases de ce qui deviendra par la suite un corps d’adulte.

Vers l’âge de 12-13 ans, les jeunes filles commenceront à avoir une poussée de croissance, soit 6 mois à peine après le début de l’apparition des seins. Cette évolution voit également l’accumulation de graisses corporelles au niveau des hanches, l’éclosion de l’acné, la propagation des poils et la manifestation des premières règles.

Beaucoup d’entre nous se posent les questions suivantes durant la puberté : à quel âge s’arrête la croissance de la poitrine ? Comment savoir si ma poitrine a fini de pousser ? La réponse est : aux alentours de 14-16 ans. C’est à ce moment charnière que le processus de métamorphose touche à sa fin. L’évolution de la poitrine à la puberté se conclut par une poussée des mamelons qui se surélèvent au fur et à mesure que les seins augmentent en volume, ce qui permet d’atteindre une croissance de seins maximale. Les jeunes filles commencent alors à avoir leurs règles de manière régulière et voient apparaître certains symptômes caractéristiques du syndrome prémenstruel (SPM) comme des douleurs à la poitrine.

Pourquoi certaines femmes ont de gros seins et d’autres pas?

ADN bleu au dessus d'une main - Génétique facteur influençant la taille des seins des femmes - Comment se développent les seins - ShytoBuy France
La génétique
Les gènes sont une loterie naturelle qui rend chaque individu unique. C’est aussi un élément clé qui déterminera plus tard la forme et la taille de la poitrine de chaque femme. Ainsi, et de par votre histoire génétique, si vous avez par exemple des parents ou des proches avec une grosse poitrine, alors il y’a de fortes chances que vous aussi vous bénéficiez du même gabarit mammaire.
Fruits et légumes côte à côte - Alimentation facteur influençant la taille des seins des femmes - Comment se développent les seins - ShytoBuy France
L'alimentation
Le régime alimentaire durant la puberté joue également un rôle prépondérant. En effet, tout comme pour le reste du corps féminin, les seins auront besoin de nutriments complets constitués de fruits, de légumes et de grains entiers pour qu’ils puissent se développer correctement durant cette phase critique qu’est la croissance des adolescentes. Sans cela, il y’a un risque de galvauder leur évolution naturelle de manière définitive. Raison pour laquelle beaucoup de nutritionnistes recommandent d’être très vigilant par rapport à l’alimentation des adolescentes qui doit être à la fois riche et équilibrée pour ne pas altérer leur croissance.
Lettres de scrabble épellant le mot hormones - Hormones facteur influençant la taille des seins des femmes - Comment se développent les seins - ShytoBuy France
Les hormones
Un déséquilibre hormonal a également été pointé du doigt pour son éventuel impact négatif sur la forme de la poitrine. On ne parle pas ici de déséquilibre ponctuel, mais permanent. Ce dérèglement peut intervenir pour plusieurs raisons : habitudes de sommeil inadaptées, manque d’exercices physiques, mauvaise hygiène de vie ou facteur génétique défavorable. Ainsi, une disparité au niveau des hormones essentielles chez les femmes, surtout celui des œstrogènes, peut provoquer l’arrêt de la croissance mammaire, ce qui à terme conduira à l’obtention de seins de petite taille.
Femme enceinte tenant son ventre - Grossesse facteur influençant la taille des seins d'une femme - Comment se développent les seins - ShytoBuy France
La grossesse
Enfin, la grossesse engendre quasi automatiquement une augmentation de la taille des seins. Ce phénomène est dû à un processus tout à fait naturel où les glandes mammaires, inondées d’hormones, commencent à produire du lait pour allaiter le nourrisson. Là encore, chaque femme verra la taille de sa poitrine augmenter différemment selon ses prédispositions génétiques. Durant cette période, il est conseillé de modifier sa lingerie, de régulièrement rafraîchir les seins avec de l’eau et de les hydrater avec une crème dédiée afin qu’ils ne s’affaissent pas après la période d’allaitement.

Comment les seins évoluent au cours de notre vie ?

À l’âge adulte, les seins acquièrent leur taille définitive qui peut prendre plusieurs formes : asymétriques, cloches, élancés, ronds, etc.. On sait aujourd’hui que les seins peuvent changer de taille selon plusieurs facteurs tels que les bouleversements pondéraux, les changements hormonaux ou notre hygiène de vie. Mais pour bien comprendre comment la morphologie des seins peut se modifier avec l’âge, un petit rappel anatomique de cette région complexe du corps de la femme s’impose.

La morphologie anatomique des seins

Morphologie d'un sein de femme - Comment se développent les seins ? - ShytoBuy France

Les seins sont constitués d’une masse graisseuse et de peau qui sont fixées au muscle pectoral de la poitrine. Plus les seins sont lourds, plus ils subiront de transformations au niveau de leur taille au cours d’événements marquants comme la grossesse, un changement rapide de poids ou encore une période de stress intense. Il est conseillé aux femmes ayant de lourdes poitrines de faire du sport avec un soutien-gorge approprié et spécialement conçu pour cela. En effet, d’un côté la musculature est particulièrement recommandée, car elle aide au maintien des seins par les muscles qui sont alors fortifiés. Et d’un autre côté, cette lourdeur mammaire non corrigée peut enclencher un processus de déchirement des muscles pectoraux qui accrochent les seins au corps si ceux-ci ne sont pas assez bien soutenus.

Comment évolue la morphologie mammaire à l’âge adulte ?

Beaucoup de femmes se demandent si leur poitrine va encore changer d’aspect à l’âge adulte, ou si au contraire elle gardera une taille définitive. Hormis les modifications artificielles apportées entre autres par les implants mammaires qui nécessitent une intervention chirurgicale, l’évolution de la taille des seins à l’âge adulte est principalement liée à deux facteurs : les changements rapides de poids, notamment au cours de la grossesse, et les déséquilibres hormonaux. On peut par conséquent diviser les transformations de la morphologie mammaire en 3 périodes majeures durant de la vie d'une femme adulte : la vingtaine, la trentaine, et au-delà de 40 ans.

Bannière d'une jeune femme souriante dans la vingtaine - Comment se développent les seins - ShytoBuy France

Pendant la vingtaine tout d’abord, le corps féminin a souvent tendance à prendre du poids. C’est aussi à cet âge-là que les femmes tombent fréquemment enceintes. Ces 2 éléments influent donc tout naturellement sur la taille des seins qui prendront du volume. Ceci est particulièrement vrai au cours de la grossesse où une poitrine hypertrophiée va accompagner l’accroissement pondéral qui prépare le corps à l’allaitement. La période post-allaitement est également caractérisée par l’apparition d’aréoles plus foncées entourant des tétons plus gros. Des changements qui se résorbent avec le temps et qui permettront aux seins de retrouver leur aspect "quasi-normal" (voir ci-dessous pourquoi les seins ne retrouvent pas totalement leur forme d’origine).

C’est aussi durant la vingtaine que les femmes commencent à connaître des changements dits fibrokystiques, et qui touchent 90% de la gent féminine. De quoi s’agit-il ? De l’apparition de bosses mammaires bénignes, qui peuvent être douloureuses sur les deux seins. La plupart du temps, il n’y a pas lieu de s’inquiéter outre mesure que ces grosseurs soient malignes, car une grosseur maligne est généralement non douloureuse – cela dit, en cas de doutes, il est toujours conseillé de consulter un médecin. Même si les causes de ce phénomène ne sont pas encore clairement établies, différentes études1 soupçonnent les hormones, la caféine, le stress et l’âge d’être derrière les changements fibrokystiques qui peuvent modifier la taille du sein et lui faire gagner une taille ou deux.

Bannière d'une femme enceinte sûrement dans la trentaine - Comment se développent les seins - ShytoBuy France

Durant la trentaine, la femme commence à faire les comptes après ses différentes grossesses (1 ou plus). La peau des seins, qui a dû s’étirer anormalement à cause du gain puis de la perte soudaine de poids, voit ses caractéristiques évoluer elles aussi assez rapidement. Les changements pondéraux brusques sont en effet souvent responsables de vergetures, mais également d'un relâchement des seins qui deviennent tombants puisqu’ils perdent une grande partie de leur fermeté. On parle alors de ptose mammaire. Ce qu’il faut aussi savoir, c’est que plus la grossesse intervient tard, à fortiori durant les dernières années de la trentaine, plus les chances de voir ces modifications affecter les seins sont grandes.

Bannière d'une femme mûre sûrement de plus de quarante ans - Comment se développent les seins - ShytoBuy France

À la quarantaine, la femme doit faire face à une étape importante de sa vie : la ménopause. Là, c’est les déséquilibres hormonaux qui entrent en jeu et modifient la forme des seins. Les tissus mammaires sont ainsi remplacés par de la graisse, ce qui explique cette texture molle et flaccide de la poitrine des femmes matures. On pense qu’une baisse des niveaux d’œstrogènes est responsable du relâchement mammaire et de la baisse de volume des seins.

L’âge, à plus forte raison après 40 ans, influe également sur la production intrinsèque du collagène. Or, une diminution des niveaux de cette protéine fibreuse des tissus conjonctifs fait perdre au derme mammaire sa fermeté, son élasticité et son épaisseur.

Certaines choses que vous ignoriez de vos seins

  • La plupart des femmes ont un sein plus gros que l’autre. Chez certaines femmes, cette asymétrie peut-être visible à l’œil nu, chez d’autres, elle est à peine perceptible. Souvent, c’est le sein gauche qui est plus gros que le droit. Beaucoup de femmes en font un complexe alors que c’est là un phénomène tout à fait normal. Chez les femmes ayant une asymétrie légère, celle-ci aura tendance à se résorber entre le 14ème et le 16ème jour du cycle menstruel.
  • Les seins d’une femme emmagasinent entre 4% et 5% de sa graisse corporelle totale. Ainsi, des seins de taille D par exemple pèsent généralement aux alentours de 2 kg.
  • La cigarette peut engendrer un affaissement mammaire. On sait depuis des décennies que la cigarette est mauvaise pour la santé, mais on continue chaque jour à lui découvrir un nouveau méfait sur notre organisme. Ainsi, plusieurs études2 ont pu établir un lien entre la consommation de tabac et l’affaissement des seins, car la fumée de la cigarette endommage les ligaments et l’élastine qui maintiennent les seins hauts et préservent leur fermeté.
  • Si vous dormez sur votre ventre, cela peut modifier avec le temps la forme de vos seins Les scientifiques disent que les meilleures positions pour dormir sont sur le dos et sur le côté gauche. Mais il nous arrive souvent de nous retourner pour dormir sur notre ventre, et donc sur notre poitrine. Sachez mesdames que celles qui abusent de cette position peuvent voir l’aspect de leurs seins changer avec le temps.
  • Une femme qui allaite peut produire jusqu’à 1 litre de lait par jour. Vraies usines à lait, la nature a doté les mamans de pouvoirs de production lactée incroyables pour pouvoir approvisionner suffisamment les nourrissons en nutriments essentiels à leur croissance.
  • Entre 1 à 6% des femmes ont un 3ème téton. On appelle cela la polymastie et c’est un phénomène tout à fait normal qui touche aussi bien les hommes que les femmes. Contrairement à certaines croyances, un sein surnuméraire est une excroissance qui ne se forme pas entre les 2 seins, mais plutôt sur une ligne verticale qui s’étend des aisselles à l’aine en passant par un des 2 tétons originaux.
  • Entre 10% et 20% des femmes ont un mamelon inversé. Ce qu’on appelle un mamelon inversé est un téton qui au lieu de se diriger vers l’extérieur, pointe vers l’intérieur du sein, ce qui engendre un creux caractéristique. Les principales causes de ce phénomène sont l’allaitement, une infection mammaire ou encore des facteurs génétiques.
  • Saviez-vous que les hommes sexistes préfèrent les gros seins ? Selon une étude3 menée par des chercheurs de l’université de Westminter, plus un homme aime de grosses poitrines, plus il est enclin à avoir un comportement sexiste.

Sources

  1. https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1658361211701512
  2. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22158502
  3. https://link.springer.com/article/10.1007/s10508-013-0081-5