Les principales causes des flatulences

Les gaz sont une étape incontournable et normale du processus de digestion de notre organisme. Après avoir séjourné pendant deux ou trois heures dans notre estomac, nos aliments passent dans le petit intestin (dit intestin grêle) puis dans le gros intestin. C'est lors de cette étape que se déclenche une fermentation bactérienne normale, produisant plus ou moins de gaz.

Flatulence

Tout le monde a des gaz à plusieurs reprises dans la journée. Certains disent jusqu'à quinze fois par jour. En temps normal, ils sont discrets et inodores. Cependant, pour diverses raisons, les gaz peuvent être plus nombreux et très odorants chez certaines personnes. C'est sur ces derniers que porte cet article, et plus précisément sur les principales causes des flatulences.

Il est possible de regrouper en trois grandes catégories les situations entraînant des flatulences plus importantes. Ces catégories sont les aliments, l'aérophagie et des problèmes de santé. Pour chaque catégorie, les personnes souffrant de flatulence, peuvent présenter une ou plusieurs causes bien spécifiques. Voici le détail de chacune de ces catégories et des conseils pour améliorer la situation.

La consommation de certains aliments

Il est de notoriété publique que les haricots blancs entraînent des flatulences. Mais ce ne sont pas les seuls. Tous les aliments riches en fibre, en sucre ou en amidon augmentent le nombre de gaz produit par notre organisme.

Cela concerne donc les produits laitiers (consommés en grande quantité sur un seul repas), les légumineuses, les choux, les lentilles, les raisins, les oignons, les prunes, les pommes, les artichauts.

On peut également y ajouter les chewing-gum sans sucre et autres produits sans sucre qui contiennent du sorbitol.

Enfin, tout aliment confondu, un repas très copieux va entraîner un ralentissement des mouvements de l'intestin qui peut être accompagné par des gaz importants.

Il n'est cependant pas toujours possible d'éviter les aliments ci-dessus. Heureusement il est facile d'anticiper et d'éviter les problèmes en utilisant la solution naturelle Native Remedies Gasolve Relief pour réduire les flatulences, qui se prend en début de repas.

Le fait d'avaler de l'air

Ce phénomène est également nommé aérophagie. Cela concerne les personnes qui avalent de l'air en mangeant ou en buvant. L'air circule dans l’œsophage et dans l'estomac. Il provoque des ballonnements, des rots et même des gaz.

L'aérophagie est souvent associée à l'une des situations suivantes :

  • le fait de fumer ou de vapoter ;
  • la consommation de boissons gazeuses ;
  • la mastication de chewing-gum ;
  • manger trop chaud ou trop froid ;
  • manger vite ;
  • - le stress et l'anxiété.

Il s'agit d'une action inconsciente, difficile à limiter. Il est possible d'apprendre à manger moins vite, mais on n'a pas forcément envie d'arrêter de fumer ou de ne plus manger de glaces. Il existe plusieurs traitements contre l'aérophagie. On peut opter pour de l'homéopathie, de l'aromathérapie ou prendre rendez-vous avec un diététicien ou un naturopathe. Si la source de votre aérophagie est le stress, il est conseillé de se tourner vers une pratique régulière du yoga, de la méditation, de la sophrologie, etc.

Des problèmes de santé spécifiques

Certains soucis de santé, plus ou moins désagréables, entraînent des flatulences importantes et gênantes.

  • les dérèglements gastriques ;
  • la maladie de Crohn ;
  • la gastro-entérite ;
  • la maladie cœliaque, dite également intolérance au gluten ;
  • la cirrhose du foie ;
  • la constipation ;

Ces conditions médicales sont un problème en elle-même. Mais la gêne provoquée par les flatulences ne doit pas être négligée pour ne pas gâcher votre vie sociale. Une solution discrète peut être d'investir en sous vêtement pour homme anti odeur. La même marque propose aussi des sous vêtements pour femme anti odeur. Il s'agit de culottes et caleçons à base de charbon actif. Cependant si vos flatulences sont vraiment gênantes, n'hésitez pas à en parler à votre médecin. Il est possible que le traitement en place soit également la cause de vos gaz.