Comment savoir si je suis ménopausée ?

Voici comment savoir avec certitude que vous êtes ménopausée et pouvoir ainsi interrompre votre traitement contraceptif. Êtes-vous encore en périménopause ?

La ménopause est l'arrêt définitif du cycle menstruel, c'est à dire l'arrêt des règles. Elle se produit entre 45 et 55 ans, la moyenne étant de 52 ans. Les symptômes sont nombreux et varient d'une personne a une autre. Alors comment savoir si on est ménopausée ?

Périménopause, ménopause, ménopausée : de quoi parle-t-on?

Pour bien commencer, voici quelques définitions.

La préménopause commence avec l'apparition des premières règles et dure pendant toute la période de fécondité.

La périménopause est techniquement une période d'un an qui commence avec les dernières règles. Cependant comme il est difficile de déterminer quand celles-ci sont vraiment les dernières, cette période dure en moyenne 2 à 5 ans.

La ménopause ne concerne que le moment de l'arrêt des dernières règles. On ne peut la dater que rétrospectivement, quand après un an, aucune autre période de règle n'a eu lieu.

La post-ménopause est enfin la période qui survient après la ménopause et la périménopause. C'est le moment où l'on est ménopausée.

Ce qui se passe pendant la période de périménopause

La période de périménopause est incontournable et c'est bien la période la plus troublante car il s'agit d'un temps de transition. Les hormones sont en plein bouleversement. Il n'y a pas deux situations identiques. Certaines femmes vont avoir les seins gonflés et douloureux, des règles rares mais abondantes, et dans certains cas un corps gonflé. D'autres auront déjà des bouffées de chaleur. Voir même, les deux situations peuvent s'alterner.

Cette période peut durer de 2 à 5 ans, le temps de s'assurer que les dernières règles étaient bel et bien les dernières règles. Il faut donc une interruption de un an pour quitter la périménopause et être véritablement ménopausée.

Pendant cette période de transition, il est fortement déconseillé de prendre des traitements à base d'hormones soulageant les symptômes de la ménopause. En effet, la concentration d'hormone change trop souvent et vous risqueriez d'aggraver la situation plutôt que de l'améliorer. C'est à dire que les symptômes pourraient être amplifiés.

Par contre il est possible d'utiliser l'huile naturelle MellowPause qui ne contient que des plantes. Conçu contre les symptômes de la ménopause, elle vous aidera à être calme et sereine, à mieux dormir et à moins souffrir de cette longue période de transition.

Avoir la certitude d'être ménopausée

Il y a deux solutions différentes.

Naturellement, vous êtes ménopausée quand vous n'avez pas eu de règle pendant une année entière et que vous avez quelques symptômes spécifiques (bouffées de chaleur, sueurs nocturnes, etc).

Cependant, avec les traitements contraceptifs aujourd'hui, il est parfois difficile d'être sûr que l'interruption des règles vient de la ménopause et non d'un traitement. Afin d'établir un diagnostique fiable, il faut prendre rendez-vous avec un médecin généraliste pour effectuer une prise de sang.

Soyez sûre et certaine d'être ménopausée avant d'interrompre votre traitement contraceptif. C'est en effet ainsi que certaines femmes de plus de 45 ans se retrouvent enceintes, pour avoir cru trop rapidement avoir eu leur ménopause.

Traiter les symptômes de la ménopause

Si vous preniez la pilule, laissez un peu de temps à votre corps pour évacuer les traitements hormonaux que vous consommiez. En effet, les traitements contre les symptômes de la ménopause sont également à base d'hormone.

Voici trois solutions différentes, selon vos objectifs. Préoféria est une crème à la progestérone qui rééquilibre naturellement le ratio progestérone et oestrogène dans votre organisme. Elle agit ainsi contre la baisse de libido, les bouffées de chaleurs, les sueurs nocturnes, etc.

Omega 7® booste le système avec des acides gras essentiels. L'objectif est de stimuler la production de cellules et de lutter contre le vieillissement de l'organisme. Il va ainsi booster votre métabolisme et prévenir ou traiter le dessèchement des yeux et de la bouche.

Enfin, faire du sport apaiserait les bouffées de chaleur et aide à mieux dormir. Une étude suédoise a mis en avant que les femmes physiquement active souffriraient deux fois moins des bouffées de chaleur que les autres femmes. Sachant que le surpoids et l'obésité sont deux facteurs favorisant les bouffées de chaleur, cela vaut le coup de s'y mettre !