Accueil > Mycoses des Ongles

Mycoses des Ongles

On estime qu’environ 5% de la population française souffre de mycoses des ongles aussi bien sur les mains qu’aux pieds. Ces infections sont non seulement douloureuses mais aussi gênantes. Choisissez votre produit afin d’éliminer et prévenir de futures mycoses.

Loceryl Curanail ® - Traitement des mycoses des ongles

Loceryl Curanail ® a été spécialement développé pour traiter des mycoses moyennes des ongles et prévenir l’infection de se propager. Disponible sans ordonnance.

10 avis client
32.99 €
Naturasil Athlete's Foot ™

Les mycoses des pieds sont disgracieuses, embarassantes et très irritantes. Cette solution liquide a été conçue pour ce genre de problèmes.

10 avis client
28.00 €
Nail-RX | La Santé des ongles

Nail-Rx est un traitement homéopathique qui renforce la santé de vos ongles. Découvrez comment augmentez la santé et l'aspect de vos ongles.

3 avis client
32.99 €
Toenail Fungus Zapper | Traitement homéopathique...

Toenail Fungus Zapper de Native Remedies aide à se débarrasser des mycoses des ongles des pieds et soulager la douleur naturellement. Soignez vos mycoses sans effet secondaire.

10 avis client
32.99 €
Naturasil Nail Infection™

Infections des ongles des pieds et des mains. Cette solution liquide naturelle peut être un bon traitement contre les champignons qui se développant dans les ongles. Flacon de 10 mL.

6 avis client
28.00 €

Mycose des ongles

De nombreux facteurs sont à l’origine de ces dernières. La prise de médicaments, une pathologie (diabète, sida…), l’âge ou encore les habitudes de vie et la profession exercée peuvent encourager les mycoses des ongles ou onychomycoses. De même façon que les bactéries à l’origine de la formation de mycoses des ongles peuvent être différentes.

Peu importe le type de mycose des ongles, les germes provoquant l’infection ont tous la caractéristique commune de proliférer dans la chaleur et l’humidité. Nos produits ont été spécialement conçus pour traiter et agir rapidement contre cette infectionLa mycose des ongles, aussi appelée onychomycose, est une infection des ongles causée par des champignons.

Il y a trois sortes de champignons responsables pour la mycose des ongles. Ceux qu’on reconnaît dans la plupart des cas sont les dermatophytes. Ces champignons se nourrissent d’un des composants principaux de l’ongle, la kératine, qui est produit par la matrice. Les mycoses peuvent également être causées par un genre de levures, appelé Candida, qui peut entraîner des mycoses, qui se présentent le plus souvent aux mains. La troisième sorte de champignons, moins commune, est la moisissure.

La mycose des ongles affecte plus souvent les ongles des pieds que ceux des mains. Le plus fréquemment, ce sont les ongles du gros et du petit orteil qui sont attaqués. Comme la mycose est contagieuse, elle se répand sur tous les ongles au fil du temps lorsqu’elle n’est pas traitée. Il est important d’intervenir lorsque l’on reconnaît certains signes pouvant être dus à une mycose des ongles, car l’onychomycose ne guérit pas sans traitement, et elle peut entraîner des dommages permanents à l’ongle.

Comment reconnaître la mycose des ongles

Les signes qui aident à reconnaître la mycose des ongles sont différents suivant les champignons responsables.

Les dermatophytes

Les dermatophytes, les champignons les plus fréquents, affectent surtout les ongles de pieds. La mycose commence par une coupure sur la peau, souvent entre le quatrième et le cinquième orteil. Cette coupure, qui ne guérit pas, se produit en général plusieurs mois, ou même années, avant que les ongles ne soient contaminés. On reconnaît la contamination des ongles par la décoloration qu’elle entraîne. Il faut cependant faire attention, car toute décoloration n’est pas signe d’une mycose. Pour confirmer le diagnostic, un prélèvement doit nécessairement être examiné en laboratoire. Lorsque les ongles sont réellement contaminés, ils deviennent alors jaunes, parfois bruns, s’épaississent et commencent à se décoller. Ceci commence au coin et se répand ensuite vers la matrice, qui est à la base de l’ongle. Parmi les symptômes de la mycose des ongles causée par les dermatophytes, on reconnaît également des taches blanches, et, exceptionnellement, des bandes ou des taches noires. Les dermatophytes sont d’autant plus dangereux qu’ils entraînent une perte de bouts de peau infectés, et donc contagieux s’ils sont touchés par quelqu’un d’autre, ce qui permet à la maladie de se propager rapidement.

Les levures

Les levures, des champignons plus rares, affectent surtout les ongles de mains. L’ongle est ici, comme chez les dermatophytes, décollé dans le coin et décoloré, mais nous notons certaines différences : l’ongle, qui est jaunâtre, produit une substance crémeuse ; et il peut même devenir vert lorsque les bactéries accroissent. Les levures peuvent également entraîner une inflammation de la matrice, qui cause une formation d’un bourrelet rouge qui est douloureux.

Les moisissures

Les moisissures, les champignons les plus rares, causent des bouts d’ongle épaissis et décollés et une inflammation de la matrice qui facilite la formation d’un bourrelet rouge et douloureux, à l’instar des levures. La présence de taches blanches a également été constatée dans des cas de mycoses de l’ongle à cause de moisissures.

Conseils pour combattre la mycose des ongles

Lorsqu’on reconnaît certains signes qui peuvent indiquer une mycose de l’ongle, il est indispensable d’aller faire examiner un fragment de l’ongle dans un laboratoire médical pour déterminer s’il y a bien une mycose, et, le cas échéant, par quel champignon elle a été causée. Déterminer le champignon responsable permet de garantir un traitement adéquat, et permet de s’assurer que le champignon n’est pas immun à ce traitement. L’examen mycologique n’est pas douloureux et vous assure un diagnostic rapide et précis. Si la mycose est confirmée, deux sortes de traitements vous sont offertes. Les traitements sont longs, allant souvent de six à douze mois, mais permettent l’élimination totale de l’infection. Les docteurs conseillent parfois de combiner les deux traitements pour assurer une guérison totale.

Les traitements locaux

Les traitements locaux ne sont possibles que lorsque la mycose est encore débutante, et que la matrice n’est donc pas encore contaminée. Ce traitement consiste généralement en un vernis à ongles antifongique (tel que Loceryl Curanail), que l’on applique sur le ou les ongles infectés. En fonction des produits et de la gravité de l’onychomycose, vous devrez appliquer le vernis quotidiennement ou hebdomadairement pendant deux à six mois, jusqu’à ce que l’ongle soit guéri complètement.Il est gravement déconseillé d’arrêter le traitement avant la repousse et la guérison de l’ongle, ce qui prend généralement six mois pour les ongles de mains, et neuf à douze mois, environ, pour ceux des pieds. Le docteur peut également prescrire certains gels, ou certaines pâtes, qui ont une application et une indication similaire au vernis à ongles.

Les traitements oraux

Si la mycose a atteint la matrice, et est donc avancée, ce qui est souvent le cas, un traitement oral sera prescrit. Il faudra alors prendre des comprimés pendant une durée d’approximativement six mois. Quelques effets secondaires peuvent être constatés, mais ils sont généralement minimes.

L’intervention chirurgicale

Quand les traitements sont menés à termes correctement, mais se révèlent quand même inefficaces, il sera nécessaire d’enlever l’ongle infecté chirgicalement. L’intervention chirurgicale est également indiquée dans certains cas d’onychomycoses causées par des moisissures.

Top 5 des principales causes de la mycose des ongles

Certains facteurs favorisent grandement la mycose des ongles. Les plus importants sont la chaleur et l’humidité, qui donnent un environnement propice à la reproduction des champignons et des bactéries. Porter des chaussures jusqu’à la macération, prêter des chaussures ou des serviettes à autrui et la fréquentation de lieux publics où on marche à pieds nus (tels que les piscines), concluent ce top 5.

Prévention de la mycose des ongles

Il est donc fortement conseillé de se sécher les pieds avec soin après chaque bain, chaque douche, et chaque visite à la piscine. Marcher pieds nus dans des endroits publics est déconseillé. Il faut essayer de porter des chaussettes qui limitent la transpiration, et permettent à la peau de respirer. Le choix des chaussures est également important : il est conseillé d’éviter de porter les chaussures qui causent des macérations. Si vous pensez que la mycose est en train de revenir, n’hésitez pas avant de recommencer le traitement. Le plus important reste une hygiène soignée des ongles de pieds et de mains.