Contactez-nous | lun-ven 9h à 20h - sam 10h à 15h

09 75 18 71 60 Chattez en direct
  • La qualité au meilleur prix

    Des produits naturels pour tous les budgets

  • Livraison offerte dès 50€ d'achat

    Choisissez un jour qui vous convient

  • Nos clients nous aiment !

    Avis indépendants par Trustpilot

Pellicules

Affiner votre sélection

Les pellicules représentent la peau morte qui se détache de notre cuir chevelu. Si la présence de quelques pellicules de temps à autre sur nos cheveux est un phénomène tout à fait normal, certaines personnes souffrent d’un excès de pellicules, qui peuvent être sèches ou grasses et provoquer un inconfort esthétique indéniable. Ce trouble dermatologique affecte en moyenne la moitié de la population adulte et touche invariablement aussi bien les hommes que les femmes.

Les pellicules représentent la peau morte qui se détache de notre cuir chevelu. Si la présence de quelques pellicules de temps à autre sur nos cheveux est un phénomène tout à fait normal, certaines personnes souffrent d’un excès de pellicules, qui peuvent être sèches ou grasses et provoquer un inconfort esthétique indéniable. Ce trouble dermatologique affecte en moyenne la moitié de la population adulte et touche invariablement aussi bien les hommes que les femmes.

Dandrene - Shampoing Anti Pelliculaire (205ml) Par : DS Laboratories Plus d'informations
26.00€        En stock

 

Ajouter au panier

Les pellicules, c’est quoi ?

À l’échelle cellulaire, le détachement de la peau de notre cuir chevelu (également appelé desquamation) est lié aux kératinocytes, des cellules épidermiques de la couche cutanée supérieure qui se dégradent progressivement jusqu’à leur mort. C’est cette couche qui permet de protéger la peau et de restreindre les pertes en eau de notre corps.

Les kératinocytes (formant 90% des cellules de la couche externe de la peau) étant en perpétuelle régénération, une période moyenne d’un mois est nécessaire pour que la couche morte soit remplacée par une nouvelle nappe. Cependant, en cas de dysfonctionnement de ce cycle dû à plusieurs déclencheurs endogènes comme le psoriasis, la vitesse de renouvellement peut s’emballer, ce qui provoque une démultiplication des kératinocytes, et par conséquent un pullulement des pellicules.

Qu’est-ce qui cause l’apparition des pellicules ?

Pendant longtemps, la prolifération des pellicules était un mystère pour les scientifiques qui n’arrivaient pas à établir un lien de cause à effet précis. Aujourd’hui, les chercheurs ont pu identifier les principaux facteurs qui sont à l’origine de l’apparition des pellicules. Et ils sont multiples :

  • La dermatite séborrhéique est le premier facteur favorisant. Cette inflammation cutanée fréquente se manifeste sous forme de plaques rouges qui peuvent survenir dans les zones riches en glandes sébacées comme le contour du nez, les sourcils ou, dans ce cas précis, le cuir chevelu. La dermatite séborrhéique est facilitée par une prédisposition génétique et / ou certains perturbateurs exogènes tels le stress, les changements saisonniers ou les allergies dues à la consommation de certains produits.
  • Les micro-organismes cutanés telle la levure microscopique Malassezia. Cette dernière prolifère également lors de la présence de certains éléments endogènes comme le stress, une alimentation inadaptée ou un trouble hormonal, ainsi que des facteurs exogènes liés à l’environnement (humidité, chaleur), aux shampoings, à l’eau de douche riche en calcaire ou à tout autre produit agressif pour le cuir chevelu et qui altère son pH. Le psoriasis du cuir chevelu est également responsable de la formation de grosses plaques de pellicules. Une analyse dermatologique poussée est cependant nécessaire pour la différencier de la dermatite séborrhéique, les symptômes entre les deux cas étant similaires.
  • Certains individus développent également des sensibilités particulières à certains environnements comme l’air sec (ex : séchoir ou chauffage), le froid, le temps humide, l’eau salée ou chlorée ainsi que la consommation de certains aliments. Ces facteurs facilitent directement ou indirectement une inflammation bactérienne dans la zone capillaire, ce qui peut irriter le cuir chevelu et provoquer par conséquent une augmentation de la desquamation cutanée.

Notre hygiène de vie n’est pas en reste et peut jouer un rôle délétère. La pollution, le tabac, la surconsommation d’alcool, le surplus de gras dans notre alimentation ou le port de chapeaux en permanence sont autant de facteurs qui contribuent également à avoir des pellicules en abondances, et cela de manière régulière. Dans tous les cas, le Malassezia reste considéré comme le principal responsable de l’apparition des pellicules. La prolifération de ce champignon dans l’écosystème capillaire accélère le renouvellement des cellules du cuir chevelu, ceux-ci se régénérant au bout d’1 semaine ou 2 seulement au lieu que ça soit étalé sur 1 mois entier. Ce dérèglement provoque un amoncellement des cellules dans un même espace, ce qui conduit à la formation de pellicules isolées (sèches) ou de croutes compactes collées les unes aux autres (grasses).

Quelle est la différence entre les pellicules grasses et les pellicules sèches ?

Il existe 2 types de pellicules, les sèches et les grasses. Distinguer le type de pellicules que l’on a permet de mieux cerner les causes des symptômes et l'adoption d'un traitement plus ciblé.

Les pellicules sèches de couleur blanche sont les plus visibles car elles se détachent plus facilement du cuir chevelu et s’éparpillent un peu partout (cheveux, épaules). Raison pour laquelle on les surnomme flocons de neige chez les personnes souffrant de desquamation chronique. Si elles ne provoquent que des démangeaisons occasionnelles, elles présentent par contre un préjudice esthétique manifeste.

Les pellicules grasses quant à elles sont plus contraignantes dans la mesure où elles engendrent la plupart du temps des démangeaisons désagréables au niveau du cuir chevelu. De tailles plus grosses que les pellicules sèches avec une coloration jaunâtre, elles restent accrochées à la peau à cause notamment des propriétés collantes du sébum, ce dernier étant produit en excès par les pores capillaires. Dans les cas extrêmes, les pellicules grasses peuvent couvrir l’ensemble du crâne et occasionner la formation de prurits.

Quels sont les traitements les plus efficaces pour venir à bout des pellicules ?

Les traitements antipelliculaires dépendent du type de pellicules que l'on a (sèches ou grasses) et de l’intensité de leur propagation. Poser le bon diagnostic permet non seulement de choisir le soin adéquat, mais également de prévenir toute recrudescence sur le long terme.

Les personnes qui souffrent de pellicules peuvent ainsi avoir recours à des soins naturels faits maison, à des soins à base d’ingrédients synthétiques et/ou chimiques, ou enfin, à des soins combinant le meilleur des deux.

Les traitements faits maison sont le plus souvent des topiques à appliquer sur le cuir chevelu sous forme de masque capillaire. Les ingrédients les plus recommandés sont le miel dilué avec de l’eau chaude, le vinaigre de cidre (de préférence bio), le jus de citron ou l’huile essentielle de citron, l’huile d’olive ou encore l’huile essentielle de l’arbre de thé. Dans chaque cas, il faut laisser agir le produit concocté durant 30 minutes en effectuant des massages délicats sur le cuir chevelu afin que les actifs pénètrent la peau en profondeur. Ensuite, il convient de rincer le tout avec une eau à température ambiante ou très légèrement chaude afin de ne pas stimuler une surproduction séborrhéique.

Les traitements à base d’ingrédients synthétiques ou chimiques sont essentiellement déclinés sous forme de shampoings et d’après-shampoings à utiliser quand vous prenez une douche ou un bain. Ce type de traitement est le plus courant, mais pas nécessairement le plus efficace. En effet, beaucoup de ces produits utilisent des composants agressifs ou non adaptés à la peau. S’ils permettent d’atténuer la formation de pellicules sur le court terme, leur usage régulier a la fâcheuse tendance de déréguler l’équilibre physiologique de l’épiderme capillaire. C’est la raison pour laquelle il est là aussi recommander de ne pas utiliser ce type de soins quotidiennement - 2 à 3 fois par semaine suffisent - sous peine de voir leurs ingrédients finir par irriter votre cuir chevelu et provoquer plus de dégâts que de bien. Pire, un assèchement de la zone capillaire n’est pas à exclure et peut causer un effet inverse, à savoir l'accroissement du nombre de pellicules, aussi bien grasses que sèches.

Enfin, il existe les traitements qui fusionnent le meilleur des deux, à savoir des principes actifs d’origine naturels combinés à des molécules destinés à faciliter l’absorption du topique par le cuir chevelu, renforçant ainsi leur efficacité et la célérité de leur action. L’autre avantage de ce type de soins, et non des moindres, est qu’il permet de prévenir la réapparition des pellicules en maintenant le niveau du pH capillaire équilibré et stable sur le long terme.

Parmi les solutions actuellement disponibles sur le marché, le shampoing antipelliculaire Dandrene se démarque de ses concurrents grâce à la combinaison astucieuse d’ingrédients naturels et de molécules brevetés aux propriétés curatives complémentaires, faisant de ce shampoing la référence dans le domaine des soins antipelliculaires.

Quelles sont les précautions à prendre pour éviter une recrudescence des pellicules ?

En plus d’utiliser des topiques antipelliculaires, il convient de changer vos habitudes et d'adopter un style de vie qui soit plus adapté à la sensibilité de votre cuir chevelu. Évitez ainsi de vous exposer à des températures extrêmes comme le froid ou la chaleur, d’utiliser des shampoings irritants pour votre chevelure, d’avoir souvent recours aux sèche-cheveux ou encore d’avoir une alimentation inadaptée ou déséquilibrée (sucreries, surconsommation de café, plats hypercaloriques, aliments gras).

Il est également fortement conseillé d’avoir une hygiène capillaire irréprochable et de ne jamais laisser vos cheveux devenir trop sales ou gras, sous peine de voir les pellicules ressurgir aussitôt qu’elles ont disparu. Évitez également les chapeaux qui étouffent votre crâne et empêchent les racines de respirer, le brossage rugueux des cheveux ou encore l’application régulière de gels coiffants.

Toujours au niveau des recommandations, il est fortement conseillé de consommer des nutriments riches en vitamine A (œufs, produits laitiers), vitamine B6 (saumon, bananes, champignons, céréales complètes) ou en vitamine E (amandes, noisettes, huile de germe de blé, avocats). Ce sont les vitamines qui freinent la surproduction de sébum et préviennent tout dérèglement physiologique et métabolique de l'écosystème capillaire. Si malgré tous ces conseils, vous notez que le nombre de pellicules augmente ou que les démangeaisons deviennent de plus en plus ingérables, il est alors recommandé de consulter un dermatologue qui sera le plus à même de diagnostiquer l’origine du mal avec plus de précision.

Merci de noter que les effets de nos produits peuvent varier en fonction de chaque organisme. Il est conseillé d'adopter une nutrition équilibrée et un mode de vie sain lors de la prise de ces produits.Il faut être majeur pour commander sur ShytoBuy.fr (plus de 18 ans). Il est conseillé de consulter un médecin si vous avez le moindre doute sur la tolérance d'un des produits que nous vendons.

Souscrire
à la Newsletter