Mycose du pied : cause et facteurs de risque

La mycose du pied est aussi appelée pied d'athlète car elle touche principalement les sportifs. Ce parasite s'installe pourtant chez un français sur dix, adulte et enfant, mais avec une petite préférence pour les hommes.

Mycose du pied (ou pied d'athlète)

La seule et unique cause de la mycose du pied

Le terme médical pour cette infection fongique est dermatophytose car elle est due à des parasites nommés les dermatophytes. Ces derniers se nourrissent de peau, de cheveux, de poils et d'ongles. Ils s'installent principalement sur la peau entre les orteils et provoquent des inflammations qui peuvent s'accompagner de démangeaisons. Ils peuvent parfois prendre place sur la plante des pied et dans la paume des mains.

De nombreux traitements sont disponibles comme la lotion homéopathique Naturasil Athlete's FootTM. Ce traitement naturel s'applique directement sur la mycose. Il permet une guérison complète en 4 à 6 semaines, selon l'étendue de la mycose au départ et bien entendu, selon la peau et les défenses immunitaires de chacun.

Par contre ce champignon, source de toutes les mycoses, ne trouvent pas son hôte par hasard et divers facteurs favorisent plus ou moins son apparition. Voici les principaux facteurs de risques de la mycose du pied.

Principal facteur de risque : un environnement chaud et humide

La mycose du pied est contagieuse. Et le meilleur endroit pour l'attraper est dans les espaces publics où l'on a tendance à circuler pieds nus et où il faut chaud et humide. C'est le cas des vestiaires, des salles de sport, des saunas et des piscines.

Mais la fréquentation de ces lieux n'est pas le seul facteur de risque, car l'humidité est aussi présente directement dans la chaussure. Vous avez plus de chance d'avoir une mycose si vous ne portez que des chaussures très fermées ou des chaussures de sport. C'est d'ailleurs pour cela que cette infection touche en priorité les sportifs et les hommes. En effet, les femmes portent plus souvent des claquettes ou des sandales qui laissent le pied respirer. Il en va de même pour les enfants, qui se promènent bien plus pieds nus que les adultes et qui sont donc moins atteints.

L'autre facteur de risque est au niveau des pieds. L'excès de transpiration favorise la mycose. Mais c'est aussi le cas des pieds humides et/ou mal séchés. Par exemple, si vous travaillez les pieds dans l'eau, optez soit pour des chaussures qui vous protègent totalement, soit pour des tongs qui permettent de sécher. Et au moment de changer de chaussures, essuyez-vous bien les pieds et si besoin, changez de chaussettes.

Puisque la mycose est contagieuse, vous pouvez opter pour une serviette de toilette spécifique pour vos pieds. Ne prêtez pas votre serviette, lavez-là à 60°C et faites-la bien sécher.

Autres facteurs favorisant les mycoses : des problèmes de santé pré-existants

Comme de nombreuses maladies, le parasite de la mycose s'installe plus facilement sur une personne dont l'organisme est fragile. Il va ainsi privilégier les systèmes immunitaires affaiblis.

Ainsi ce champignon apprécie tout particulièrement :

  • les personnes avec des problèmes circulatoires, c'est à dire les personnes avec des varices ou une artérite des membres inférieurs ;
  • les personnes prenant des corticoïdes, car ces médicaments favorisent le développement d'infections, qu'elles soient bactériennes, virales ou mycosiques ;
  • les diabétiques.

Quelques gestes de prévention contre la mycose du pied

Il n'est pas nécessaire de vous inquiéter particulièrement de la mycose du pied, si vous ne fréquentez pas régulièrement des salles de sport ou des espaces aquatiques. Autrement, voici quelques conseils, pour éviter de voir les parasites du pied d’athlète s'installer entre vos orteils.

  • Ayez une bonne hygiène des pieds. Lavez-les régulièrement, gardez les ongles courts et surtout, séchez toujours correctement vos pieds, y compris entre les orteils.
  • Changez régulièrement de chaussures. Laissez vos chaussures s'aérer et sécher. Ne portez pas de chaussures encore humide. Il en va de même pour les chaussettes.
  • Optez pour des claquettes ou des tongs pour vous déplacer dans un espace public et humide (comme la piscine).
  • Si vous transpirez beaucoup, utilisez du talc ou de la poudre antifongique. C'est une solution discrète et très efficace pour garder vos pieds au sec.