Les plantes contre la rétention d'eau

Découvrez les diverses plantes contre la rétention d’eau. Elles sont disponibles en phytothérapie, en homéopathie ou même sous la forme d’huile essentielle.

Les plantes contre la rétention d’eau

La rétention d’eau est un problème que l’on associe principalement à la consommation de sel. En effet le sel incite notre organisme à stocker de l’eau. D’où les conseils d’opter pour un régime sans sel pour évacuer l’eau accumulée par l’organisme. Cependant retirer le sel de votre alimentation n’est pas la seule solution, surtout si vous êtes un faible consommateur de sel. Dans ce cas, il peut être nécessaire de se tourner vers les plantes et leurs nombreuses propriétés. La solution la plus rapide est de suivre un traitement naturel comme retenix, ou alors vous pouvez faire vos propres mélanges avec les ingrédients ci-dessous.

Le pissenlit

Cette petite fleur jaune pousse absolument partout dès le début du printemps. Considérée comme de la mauvaise herbe, sa fleur offre pourtant de savoureuses confitures d’un autre temps. C’est également une plante très utilisée en phytothérapie pour diverses raisons, mais dans ces cas ce sont la racine et les feuilles qui sont sélectionnées.

Ainsi le pissenlit est utilisé contre les problèmes de foie et de vésicule biliaire ainsi que les troubles digestifs. Il traite également la rétention d’eau, les hémorroïdes et la constipation. Il est possible de se faire des infusions avec des feuilles séchés ou des racines séchés.

D’ailleurs son nom vient justement de sa propriété diurétique… En principe seuls les personnes allergiques à la marguerite ou à la chicorée pourraient développer une réaction allergique au pissenlit.

Les feuilles de Buchu

Le buchu est un petit arbuste originaire d’Afrique du Sud. Il est très utilisé pour ses différentes propriétés. On le trouve principalement dans des traitements contre les infection de l’appareil urinaire (comme les cystites) mais aussi pour soulager les troubles digestifs, l’arthrite, la goutte ou les problèmes de prostate.

Les feuilles de buchu ont un effet diurétique, c’est à dire qu’elles aident à éliminer l’eau de l’organisme. Par ailleurs son action antiseptique prévient des maladies. Il est possible de se procurer des feuilles de buchu en homéopathie, en huile essentielle et en phytothérapie. Les feuilles de buchu sont déconseillées aux femmes enceintes, à celles qui allaitent, ainsi qu’à toutes personnes souffrant de troubles chroniques des intestins.

La baie de genièvre

Les baies du genévrier, dite aussi baie de genièvre, sont utilisées en cuisine avec du gibier et dans la choucroute. Elles figurent également dans les ingrédients principaux de certaines bières et aromatisent certains alcools. Ainsi le gin tient son nom de cette plante.

Ce sont des baies aux propriétés fantastiques. Elles facilitent la digestion, aident à l’accouchement, agissent contres les rhumatismes (que ce soit l’arthrite, la goutte, etc). On peut en faire un sirop tonique contre les petits rhumes et les maux de gorge de l’hiver. Et surtout elles sont diurétiques et sont donc très utilisées pour augmenter le volume d’urine. Cela permet de lutter contre la rétention d’eau et les problèmes urinaires.

Par contre attention, il est déconseillé de faire une cure de baies de genièvre pendant plus de six semaines car elles peuvent devenir toxiques pour les reins. Il faut aussi les éviter pendant la grossesse. Enfin, une consommation trop importante peut provoquer des effets secondaire comme une augmentation du rythme cardiaque ou des convulsions.

Le vinaigre de cidre

S’il ne s’agit pas directement d’une plante, le vinaigre de cidre est fabriqué à partir de pommes, ce qui nous permet de l’ajouter à cette sélection. Par ailleurs ces propriétés sont suffisamment intéressantes pour l’inclure.

Le vinaigre de cidre est un produit qui revient à la mode chez tous ceux qui fabriquent leurs propres produits. Il permet entre autre d’avoir des beaux cheveux par exemple ou de soigner les piqûres d’insecte. Mais ce n’est pas qu’un ingrédient pratique en cosmétique, il est aussi riche en bienfaits pour l’organisme et la santé. Il est surtout connu pour aider au bon fonctionnement du système digestif. Finis les brûlures d’estomac, les spasmes, les gaz et les ballonnements. Il prévient même de certaines intoxications alimentaires. Il fait baisser le taux de mauvais cholestérol. Contre la rétention d’eau, il agit en stimulant le système urinaire et en éliminant les toxines de l’organisme.

D’autres plantes contre la rétention d’eau

D’autres possibilités naturelles sont possibles pour se soigner de la rétention d’eau. Voici rapidement certaines d’entre elles :

  • la pastèque est un fruit qui purifie l’organisme et qui maintient l’équilibre acide-basique de l’organisme ;
  • les feuilles de thé vert détoxifie et purifie tout le corps humain ;
  • la vigne rouge ne traite pas que les jambes lourdes. L’extrait de pépins permet de réduire les œdèmes.