Obésité et sexe : où en est la libido ?

Comment les kilos peuvent entraîner une baisse de libido ? Les conséquences de kilos en trop sur la silhouette ne favorisent pas toujours une vie sexuelle épanouie. Avoir une vie amoureuse n’est pas toujours aisé quand on ne supporte pas ses kilos en trop.

Libido
• Obésité et société : vision négative • Obésité et sexualité
• Différentes façons de vivre la sexualité

L’obésité est aujourd’hui une maladie sociale mais aussi personnelle et amoureuse. En effet, l’obésité et le surpoids entraînent parfois une baisse de libido chez les personnes en surpoids. Il n’est pas toujours aisé de se sentir désirable quand on n’aime pas son corps. Il est aussi difficile d’avoir envie de séduire dans un environnement sociétal qui discrimine les personnes en surpoids.

Obésité et société : vision négative

L’obésité n’est pas seulement une accumulation excessive de graisse, c’est aussi une souffrance humaine et un handicap social quotidien. Les défilés de mode et les couvertures de magazines laissent peu de place aux rondeurs et aux kilos en trop. Victimes de rejet, de discrimination, les personnes en surpoids ont souvent du mal à s’intégrer socialement.

Elles ont aussi du mal à avoir une vie amoureuse et sexuelle épanouie à cause du manque de libido. En effet, les répercussions psychologiques de la discrimination entraînent souvent une baisse d’estime de soi qui entraîne une baisse de libido.

Regard des autres, difficultés de trouver des vêtements à leur taille : beaucoup de personnes en surpoids arrêtent de prendre soin d’elles suite à une prise de poids trop importante. Celle-ci entraîne une baisse de libido : accepter son corps et ses rondeurs n’est pas toujours simple et l’acceptation de soi n’est pas toujours au rendez-vous.

Le handicap physique des personnes en surpoids dans des lieux de vie commun comme les transports, les chaises au restaurant ou les sorties en boîte, où la sélection d’entrée se fait sur le physique, favorisent aussi un repli sur soi et une coupure avec la vie sociale. Les personnes en surpoids doivent subir l’inconfort de leur physique dans des lieux qui ne sont pas conçus pour eux, mais aussi les regards moqueurs ou apitoyés. Les préjugés négatifs sur les personnes en surpoids entraînent, par conséquent, un dégoût de soi, de l’autre et une baisse de libido.

Obésité et sexualité

De nombreuses personnes en surpoids s’interdisent d’avoir une sexualité par honte de leur corps et par manque de confiance en soi. Associées à des personnes malades qu’on évite, les personnes en surpoids ont souvent du mal à accepter leur corps dans ces conditions, ce qui entraîne une baisse de libido. La vie affective est donc mise entre parenthèses ce qui engendre, à la longue, un manque de libido.

L’image du corps a une influence très importante et directe sur la vie amoureuse. Le regard que l’autre porte sur les rondeurs doit être accepté, mais les personnes en surpoids détestent souvent leurs formes. Le malaise dans la sexualité est donc inévitable, tout comme le manque de libido. En effet, la plupart des personnes en surpoids pensent que si l’autre les a choisies, c’est par manque de goût ou par pitié, par conséquent elle n’en vaut pas la peine.

La marginalisation des personnes en surpoids provoque aussi un autre phénomène. Les personnes minces n’osent pas toujours avouer leur attirance pour les personnes en surpoids. Le regard de la société a, en effet, tendance à disqualifier l’identité sexuelle de l’homme et la femme en surpoids: manque de libido ou, à tout le moins, baisse de libido, entraînerait une vie sexuelle quasi-nulle.

Différentes façons de vivre la sexualité

L’image du corps est en majorité à l’origine des troubles sexuels. Manque de libido, absence de désir, baisse de libido, trouble de l’érection : ces troubles sexuels sont souvent dus à une angoisse et un stress face au regard que l’autre portera sur son corps.

Ces troubles touchent particulièrement les femmes car elles raisonnent en termes d’image : la femme qui n’aime pas son corps ne comprendra pas comment l’autre peut l’aimer et refusera les rapports sexuels.

L’homme réagit plus en termes de ressenti, ainsi, si sa compagne le met à l’aise il ne sera plus gêné et ne se posera plus la question de son image, contrairement à la femme qui continue à s’en préoccuper. Ce comportement encourage un blocage qui est à l'origine du manque de libido chez les personnes en surpoids.

Il faut aussi prendre en compte le fait que le cerveau est l’organe sexuel le plus important. L’autre doit alors rassurer et montrer qu’il trouve la personne sexy afin de mettre fin au manque de libido.