Obésité et discrimination : quel prix social ?

L’importance de la minceur aujourd’hui est un fait indéniable, tout comme l’est la discrimination envers les personnes obèses. Surpoids et obésité sont devenus aujourd’hui un facteur majeur de rejet social. L’apparence physique est tellement importante qu’elle en fait oublier l’être humain qui se trouve derrière le corps.

Minceur
• Obésité et société : préjugés • Causes de l’obésité : pression sociale
• Lutte contre l’obésité

Aujourd’hui la discrimination envers les personnes obèses fait des ravages physiques mais aussi, et surtout, psychologiques. Il faut maintenant prendre conscience des conséquences de l’obésité, mais aussi des effets néfastes que la norme de la minceur entraîne dans notre société.

Obésité et société : préjugés

Cette société qui « voit mince » est en réalité une société discriminante contre les personnes obèses. En effet, ce dictat de la minceur a des conséquences sur l'obésité : une vision négative des rondeurs et notamment des personnes obèses.

Les stéréotypes négatifs sur le surpoids et l'obésité sont nombreux. Les personnes obèses seraient paresseuses, sales, moins intelligentes, moins compétentes, peu séduisantes...

Réussite, statut social, volonté, esthétique, perfection : à contrario, notre société valorise la minceur comme idéal esthétique. Les conséquences de l'obésité sont donc nombreuses si on pense seulement aux préjugés physiques.

Les personnes qui ne correspondent pas aux normes de la minceur sont en effet victimes de nombreuses injustices : rejet, stigmatisation, exclusion, moqueries… Ces injustices se font à tous âges et en tous lieux. L’école, le milieu médical, même le cercle familial n’épargnent pas les personnes obèses !

Cette discrimination se fait aussi dans le milieu du travail. Ainsi, en France, des études ont démontré que la proportion de temps passé sans emploi augmentait en fonction du surpoids et de l'obésité. Les personnes obèses ou en surpoids ont donc moins de chance de trouver un emploi qu’une personne mince.

Voici quelques conséquences de l’obésité mais celles-ci entraînent d'autres facteurs sociaux.

Causes de l’obésité : pression sociale

Une autre des conséquences de l'obésité réside dans la représentation sociétale. Elle entraîne un malaise vis-à-vis du surpoids et de l'obésité. Paradoxalement, on voit d’ailleurs apparaître certains comportements chez les personnes obèses qui favorisent une prise de poids : obsession du poids, culpabilité, régimes excessifs…

Les répercussions de ces comportements ne sont pas que physiques, ils sont aussi psychologiques, sociaux, économiques et laissent des séquelles importantes sur la santé. Remarques, moqueries, exclusions dans la vie quotidienne, les personnes obèses perdent en confiance et se renferment souvent sur elles-mêmes. En effet, inconsciemment, les personnes obèses ont du mal à se présenter positivement que ce soit lors d’un entretien d’embauche ou d’un rendez-vous galant.

Le rejet social est alors une des conséquences de l'obésité les plus graves car il devient souvent facteur de dépression, d’anxiété, de troubles alimentaires et pour finir, d’une perception négative de son corps pour les personnes obèses.

La discrimination liée au surpoids et à l'obésité favorise donc souvent une hausse des kilos à cause du stress et des troubles alimentaires qu’elle entraîne !

Une des autres conséquences de l'obésité est la pression sociale favorisée par les médias. En effet, ils présentent souvent le surpoids et l’obésité comme une responsabilité individuelle. Les solutions pour mettre fin au surpoids et à l'obésité seraient simples : régimes, retrouver une alimentation équilibrée, sport… Les excès alimentaires et une alimentation malsaine seraient simples à enrayer avec un peu de volonté.

Cependant, le problème n’est pas si simple que cela ! Les dimensions sociétales sont oubliées et pourtant, ce sont les plus importantes. Epidémie galopante, chiffres alarmants, fardeau pour la sécurité sociale : les médias contribuent à renforcer les préjugés culturels sur les personnes obèses.

Lutte contre l’obésité

Il ne faut donc pas lutter contre les personnes obèses mais contre les facteurs environnementaux qui entraînent le surpoids et l'obésité. Cela passe particulièrement par des décisions politiques qui feraient pression sur les industries alimentaires afin de baisser le prix des aliments sains ou le prix des abonnements en salle de sport, par exemple.

Rappelons que cela coûte cher de rester mince : une alimentation saine coûte bien plus chère qu’une alimentation constituée de produits énergétiques, riches en lipides et en sucres et les abonnements aux salles de sport ne sont pas donnés.

Il faut donc aujourd’hui essayer de se rendre compte que les modèles esthétiques de minceur sont aussi synonymes d'obésité et de conséquences graves pour les personnes obèses. Surpoids et obésité sont aujourd'hui clairement synonyme d’injustice et de discrimination.

Une plus grande tolérance vis-à-vis des personnes obèses permettrait de voir une société « plus large » sans commentaires déplacés et sans regard inquisiteur sur les personnes obèses.