Accueil > Parasites Intestinaux

Parasites Intestinaux

Les parasites intestinaux sont très communs et peuvent causer des douleurs abdominales sérieuses s’ils ne sont pas traités à temps. Les symptômes sont généralement des maux de ventre et problèmes tels que la constipation, ballonnements et diarrhée.

Naturasil Internal Parasites ™

Dermisil Parasites Internes est une solution liquide naturelle et composée d'extraits de plante qui peut éliminer toute sorte de parasites internes type vers solitaire. Flacon de 30 mL.

10 avis client
28.00 €
Emuaid® First Defense - Renforce votre système...

Emuaid First Defense, vous aide à combattre les infections en renforçant votre système immunitaire. Ce probiotique, vous soulage des désagréments intestinaux comme les gaz, les ballonnements et la diarrhée.

2 avis client
26.95 €
Devigest ™

Devigest™ est un complément alimentaire entièrement naturel qui résout les problèmes de gaz et de digestion. En effet, Devigest™ contient des enzymes naturelles qui éliminent efficacement les ballonnements, les gaz abdominaux et la...

9 avis client
32.99 €
Les parasites intestinaux sont des parasites qui se logent dans l’intestin et s’introduisent dans le corps humain généralement par voie orale, nasale, pores de la peau ou après un contact sexuel. Une fois que le parasite est présent dans le corps, il peut y rester et se nourrir des aliments consommés par l’individu, ce qui provoquera un affaiblissement du système immunitaire et de possibles douleurs intestinales chez la personne infectée. Les types de parasites les plus courants en France sont les oxyures, les tænias et ascaris. La taille de ces parasites peut aller de 2 à 12 mètres de long. Heureusement, ShytoBuy propose des produits naturels qui peuvent permettre d’en venir à bout.

Les parasites intestinaux

Les parasites intestinaux sont des pathologies souvent associées à des pays où les conditions d’hygiène sont loin d’être optimales. Pourtant il existe des parasites intestinaux qui vivent en France et tout le monde peut en avoir un jour où l’autre.

Les parasites intestinaux : qu’est-ce que c’est ?

Les parasites intestinaux sont des vers qui s’installent dans le système digestif et s’y développent rapidement. On considère que c’est une maladie fréquente chez les jeunes enfants qui ensuite contaminent leur famille. Cependant les adultes peuvent également être concernés, sans lien direct avec un enfant. Leur présence est due à un manque d’hygiène, à un contact avec des animaux ou à des aliments crus.

Il existe trois types de parasites intestinaux en France, mais ils sont bien plus nombreux à travers le monde.

Les trois principaux vers

Les oxyures sont les vers les plus courants. Leur vrai nom est enterobius vermicularis. Ils ne mesurent que 5 à 10mm de long. Il est possible d’être infecté dans de très nombreuses circonstances. Les enfants sont les plus concernés puisqu’ils jouent facilement dans la terre qui peut être souillé. Ils s’installent dans le gros intestin où le mâle va rester. La femelle va migrer vers l’anus pour pondre et mourir. Les vers se manifestent surtout le soir et la nuit, provoquant de terribles démangeaisons.

Les taenias sont souvent plus connus bien que plus rare en France. Ils sont également nommé « ver solitaire ». Ils se transmets via la consommation d’une viande infectée. En France, la contamination est rare grâce aux contrôles vétérinaires effectués dans les abattoirs. Il existe trois sortes de taenias détaillés dans cet article.

Les ascaris sont également rares en France mais toujours présents. Ils s’introduisent dans l’organisme humain par la consommation de fruits ou légumes mal lavés.

Les symptômes

Le symptôme commun de ces trois parasites est la présence de tâches blanches dans les selles. Il s’agit des œufs des parasites que l’organisme évacue. La forme des tâches permet en général de poser un diagnostic précis.

Par ailleurs les oxyures se manifestent par des démangeaisons, qui entraînent des troubles du sommeil et rendent la personne irritable. Si les démangeaisons ne sont pas contrôlées, cela peut déboucher sur une infection du vagin et des saignements à l’anus. Les taenias entraînent des douleurs, des nausées, des troubles de l’appétit et une perte de poids. Pour autant la personne mange rarement moins. Enfin les ascaris provoquent aussi des troubles digestifs comme le taenia. Cependant le parasite peut passer dans les poumons et c’est pourquoi il faut ajouter dans les symptômes, la toux et de la fièvre.

La prévention contre les vers

En Europe, les consignes de prévention sont très simples et basiques. Il faut se laver les mains régulièrement, surtout après être passé aux toilettes et avant un repas. Si la viande ne vient pas d’un abattoir, il faut bien la cuire. Quant aux fruits et légumes, il faut toujours les laver avant de les consommer crus.

Lors d’un voyage dans un pays en voie de développement, les consignes d’hygiène se doivent d’être renforcées. Par exemple, il faut toujours manger de la viande bien cuite. Il est préférable de boire de l’eau en bouteille (achetée scellée) que de l’eau du robinet. Ou alors il faut traiter l’eau ou la faire bouillir.

Et avant le départ, il est conseillé de faire une cure qui booste les défenses immunitaires. C’est ce que propose Emuaid First Defense. Ce dernier renforce nos défenses contre les virus, les microbes et les bactéries. Il convient tout particulièrement pour le système digestif, car il s’agit de probiotique. Il est aussi possible de glisser dans la valise une lotion pour se laver les mains sans savon, voir même Divegest, un complément alimentaire à prendre en cas de troubles alimentaires.

Les soins

Pour chasser les parasites intestinaux, il est nécessaire de suivre un traitement, en respectant bien la notice. En effet, le traitement se fait souvent en deux temps, pour être sur que les vers vivants disparaissent, mais aussi que les œufs n’éclosent pas quelques jours plus tard. Naturasil Internal Parasites est un traitement homéopathique qui agit contre plusieurs types de vers. Le traitement dure 2 à 5 semaines et en plus de soigner, il renforce l’organisme.

Si les symptômes persistent, il faut alors prendre rendez-vous avec un médecin pour une analyse des selles qui permettra d’identifier précisément le parasite. Cette analyse est souvent nécessaire lors d’une contamination à l’étranger.