Incontinences urinaires : quelles différences ?

L’incontinence urinaire est un trouble du système urinaire qui peut prendre différentes formes. Quels sont donc les différents types d’incontinence urinaire ? Voici un petit tour de la question.

Incontinence
• L’incontinence liée à l’effort • L’incontinence liée à une hyperactivité vésicale
• L’incontinence par regorgement

L’incontinence liée à l’effort

Ce trouble urinaire est le plus courant. Il est lié à un problème mécanique. Ce trouble urinaire est en réalité du à une faiblesse des muscles du périnée et du sphincter urétral.

Le périnée et le sphincter urétral ne fonctionnent plus correctement et la vessie subit une augmentation abdominale qui est à l’origine des fuites urinaires. Les forces d’expulsion sont donc plus fortes que les forces de retenue du sphincter, ce qui provoque une perte d'urine.

Ces fuites urinaires peuvent aussi être dues simplement à une toux, un éternuement ou un rire. Le sport demeure cependant le principal responsable de ces fuites urinaires.

L’incontinence liée à une hyperactivité vésicale

Ce trouble urinaire se reconnaît à cause des envies présentes (appelées aussi impériosités) que la personne n’est pas capable de réprimer. C'est de cette façon que se produit la perte d'urine: la personne se retient difficilement d'uriner et elles a des fuites urinaires.

Le problème de ce trouble urinaire réside dans le fait que la vessie est hypertonique. Cela signifie qu’elle a des contractions permanentes, elle se contracte trop tôt et sans raison, ce qui entraîne les fuites urinaires. En réalité, la transmission du signal depuis le cerveau vers les muscles de la vessie ne se fait pas correctement ce qui entraîne des envies d’uriner tout le temps et une perte d'urine.

Par conséquent, des fuites urinaires très handicapantes surviennent sans prévenir, et régulièrement. Il faut prêter attention à ce trouble urinaire car cette hyperactivité vésicale peut cacher une maladie comme une inflammation vaginale, une infection urinaire ou un calcul dans la vessie par exemple.

L’incontinence par regorgement

Cette incontinence est le trouble urinaire le plus fréquent chez l’homme. En effet, celle-ci est due à une perturbation de la fonction de la vessie.

Cette perturbation est souvent due à une augmentation du volume de la prostate. Ainsi, il y a un trop plein d’urine qui conduit souvent à un affaiblissement du muscle vésical, ceci entraîne des fuites urinaires par gouttes notamment.