Contactez-nous | lun-ven 9h à 20h - sam 10h à 15h

09 75 18 71 60 Chattez en direct
  • La qualité au meilleur prix

    Des produits naturels pour tous les budgets

  • Livraison offerte dès 50€ d'achat

    Choisissez un jour qui vous convient

  • Nos clients nous aiment !

    Avis indépendants par Trustpilot

Quelles sont les causes de l’éjaculation précoce?

L’éjaculation précoce est, comme son nom l’indique, un phénomène durant lequel l’homme éjacule de manière anticipée, c'est-à-dire qu’il perd le contrôle et n’arrive pas à décider par lui-même du moment où il aimerait éjaculer. Par conséquent, on ne peut pas définir ce trouble sexuel en lui assignant un temps précis. Que ça soit 20 secondes ou 1 minute, ce n’est en effet pas la durée, mais plutôt le moment de l’éjaculation qui compte le plus.

Cette "anomalie" sexuelle peut sembler anodine à première vue, mais dans les faits, elle crée des troubles émotionnels et relationnels qui conduisent souvent à une perte de confiance en soi, voire à terme à une abstinence pure et simple. Même les femmes peuvent être indirectement impactées et ressentir de la détresse vis-à-vis du mal-être de leur partenaire sexuel. C’est la raison pour laquelle il est primordial de toujours essayer de connaître les causes qui provoquent l’éjaculation précoce afin de mieux cerner l’origine du problème et ainsi pouvoir le soigner plus efficacement.

Les causes psychologiques

Si les différentes recherches sur le phénomène de l’éjaculation précoce n’ont pas encore abouti à des conclusions tranchées, plusieurs pistes se dégagent et permettent d’ores et déjà de cerner les principales causes psychologiques qui en sont responsables.

Ainsi, l’angoisse préfigure en première ligne des facteurs les plus délétères sur le self-control quand il s’agit de choisir le moment de conclure. L’homme des temps modernes est en effet sujet à un stress quasi quotidien, de par notamment son mode de vie qui va de plus en plus vite et à un rythme toujours effréné : stress au travail, stress dans notre environnement familial ou encore dans la rue, nous rencontrons tous à un moment ou un autre de la journée un facteur qui met à rude épreuve nos nerfs. Et cela a malheureusement un impact négatif sur l’éjaculation, notre subconscient étant constamment affecté par des contraintes toujours plus pressantes.

Au départ, le facteur stress peut engendrer des éjaculations précoces par intermittence (on parle alors de trouble aigu). Mais si rien n’est fait pour corriger cela, le mal peut s’installer de manière pernicieuse et devenir un trouble chronique qu’il sera alors plus compliqué de soigner. En effet, une des premières conséquences de l’éjaculation précoce est la perte de confiance en soi ainsi que la crainte de décevoir sa partenaire sexuelle, ce qui fait entrer le plus souvent l’homme dans un cercle vicieux duquel il lui est difficile de sortir sans aide externe.

L’autre facteur pointé du doigt par les chercheurs touche l’historique et les habitudes sexuelles des hommes. Ainsi, des rapports peu fréquents peuvent engendrer des éjaculations précoces, la personne concernée étant peu habituée à canaliser son excitation et ses émotions charnelles. Une masturbation fréquente peut aussi mener à l’éjaculation précoce, l’homme ayant pour but ultime d’éjaculer le plus vite possible et non pas de satisfaire sa partenaire. Heureusement, ces symptômes s’estompent au fil du temps à mesure que l’homme retrouve une fréquence stable et régulière de ses rapports sexuels.

On peut donc dire que les principales causes psychologiques qui provoquent une éjaculation précoce sont les suivantes :

  • Le stress et l’anxiété
  • La fatigue et la dépression
  • L’angoisse d’éjaculer précocement – cercle vicieux
  • Abus sexuel
  • Masturbation fréquente combinée à des rapports sexuels rares

Exceptionnellement, il existe des cas où le dysfonctionnement érectile est la cause d’une éjaculation précoce. En effet, un homme qui n’est pas en mesure de maintenir une érection vigoureuse dans le temps peut inconsciemment accélérer le processus d’éjaculation afin de ne pas avoir à subir un autre symptôme sexuel qui soit à ses yeux encore plus stigmatisant, à savoir l’impuissance.

Les problèmes de couple peuvent également occasionner une éjaculation précoce qui fort heureusement, disparaît aussitôt que les 2 partenaires retrouvent une relation stable et épanouie.

Les causes biologiques

Si les facteurs psychologiques jouent un grand rôle dans l’éjaculation précoce, ils n’expliquent pas tout à eux seuls. En effet, les scientifiques ont également identifié un certain nombre d’éléments biologiques qui entrent en compte et qui, combinés aux premiers, accentuent encore plus ce dysfonctionnement sexuel.

Ainsi, les troubles hormonaux, une communication chimique inadaptée dans le cerveau ou une inflammation de la prostate ou de l’urètre peuvent avoir des effets négatifs.

Certaines prédispositions morphologiques sont également pointées du doigt, comme le phimosis qui empêche le prépuce de se rétracter lors d’une érection à cause de son étroitesse. Dans ce cas précis, une simple intervention chirurgicale suffit généralement pour corriger le problème.

La consommation de certains médicaments peut aussi engendrer une éjaculation précoce, surtout lorsqu’ils contiennent des molécules connues pour perturber l’action normale des neurotransmetteurs au niveau du cerveau.

Enfin, il serait intéressant de noter que plusieurs études scientifiques se penchent de plus en plus sur le rôle que pourraient avoir les gènes dans l’éjaculation précoce. En effet, des observations effectuées au sein de plusieurs populations ont montré que des cas d’éjaculation précoce étaient diagnostiqués dans certaines familles et pas dans d’autres. Reste à dissocier l’impact environnemental de l’héréditaire, les membres d’une même famille partageant souvent les mêmes gènes, mais également un mode de vie similaire.

Les complications possibles

Les personnes souffrant d’éjaculation précoce peuvent subir des complications à plus ou moins moyen terme s’ils ne prennent pas des mesures pour y remédier.

Le premier impact est bien sûr d’ordre psychologique. Un homme ne maitrisant pas son éjaculation aura tendance à perdre confiance en soi, à se sentir frustré, embarrassé voire même à déprimer. Cela est particulièrement vrai chez les jeunes qui s’identifient par rapport à leurs exploits sexuels, surtout à une époque où la performance est hissée en rang de religion.

L’autre point négatif est l’infertilité. Même si c’est plus rare, certains hommes ne peuvent procréer normalement car ils n’arrivent pas à ensemencer la femme correctement.

L’éjaculation précoce touche environ 1/3 des hommes à un moment ou à un autre de leur vie. C’est donc un phénomène qui est assez courant. Heureusement, malgré l’embarras et la gêne qu’il peut occasionner, ce trouble sexuel est parfaitement curable de nos jours. Il existe en effet de nombreux produits contre l'éjaculation précoce qui permettent de retarder l’échéance afin que vous puissiez profiter pleinement de vos moments intimes en toute quiétude.

Souscrire
à la Newsletter