5 solutions pour contrôler ses pertes vaginales

Toutes les femmes sont confrontées aux pertes vaginales. Elles font parties du bon fonctionnement du vagin. C'est pourquoi avant de s'inquiéter, il faut savoir à quel type de pertes vaginales on est confronté.

Voici 5 solutions pour tenter d'éviter les mycoses et autres infections et pour ainsi contrôler ses pertes vaginales.

Pertes vaginales

Avant tout, il y a les pertes vaginales normales. Ce sont des pertes blanches et sans odeur. Elles font parties de l'entretien du vagin. Certaines pilules contraceptives entraînent ce type de pertes tout au long du cycle. Sinon, naturellement, elles ne se produisent qu'une fois par cycle, peu de temps avant les règles. Par ailleurs, il existe également des pertes vaginales anormales. Elles sont irritantes, ont une odeur forte et désagréable (souvent comparée à du poisson pourri) et ont un aspect anormal. Elles peuvent être blanches et mousseuses, jaunes, vertes, épaisses, etc. Elles sont les témoins d'une mycose ou d'une vaginose.

Éviter les produits irritants

L'une des principales causes des mycoses se trouve dans toutes les salles de bain. Il s'agit du savon vendu en grande surface, parfumé et coloré. Si ce savon joue son rôle pour la peau de notre corps, il assèche les muqueuses et perturbe le PH du vagin. Et la première chose que le vagin fait lorsqu'il est irrité, c'est se soigner en entraînant des pertes vaginales. Cependant l'irritation peut également entraîner des champignons qui sont accompagnés, eux, de pertes anormales.

Autre cause courante : le papier toilette parfumé et coloré. Le problème est exactement le même que pour le savon cité ci-dessus.

Se laver sans agresser

Changer votre hygiène intime passe tant par vos gestes que par vos produits.

Il n'est pas nécessaire de se laver plusieurs fois par jour, ni de frotter vigoureusement. Agissez en douceur, une fois par jour, en n'utilisant qu'une noisette de gel ou un peu de savon. Pour les produits, l'idéal est de se tourner vers des produits spécifiquement conçus pour l'hygiène intime. Il peut s'agir du gel nettoyant Nirena contre les pertes vaginales. Et même si les grandes surfaces tentent de nous faire croire qu'il n'y a que des gels pour cette partie du corps, vous pouvez également opter pour un savon, comme Yes Cleanse pour une hygiène intime douce et efficace. Enfin aux toilettes, et jusqu'à ce que vous soyez débarrassées du problème, utilisez des lingettes pour bébé (pour le change du bébé).

Laisser le corps respirer

Lors de pertes vaginales à l'odeur forte, on a tendance à vouloir se laver souvent (voir ci-dessus) et à porter beaucoup de vêtements près du corps pour se cacher. Il faut au contraire laisser le corps respirer. Optez pour des sous-vêtements en coton, fuyez quelques temps les pantalons trop moulants, sortez des jupes, dormez sans rien d'autre qu'une couette pour vous protéger, etc. Et si vraiment l'odeur vous obsède, plutôt que de vous lavez plus souvent, changez de culotte au cours de la journée.

Vérifier les effets secondaires de vos traitements

Il s'agit d'un effet secondaire discret et considéré comme peu gênant par beaucoup de médecins. Ces derniers vous préciseront les risques de somnolence, mais rarement de pertes vaginales. Alors faites le tour des notices de tous les médicaments que vous utilisez. Puis n'hésitez pas à contacter votre médecin pour trouver une alternative et ainsi faire disparaître rapidement le problème.

Se soigner

Les mycoses et la vaginose sont de véritables problèmes qui ne disparaîtront pas en attendant que ça passe. Il est important de se soigner, de prendre soin de votre corps, pour régler le problème le plus rapidement possible. La situation étant gênante, il est parfois difficile pour une adolescente d'en parler à ses parents. Et même adulte, la discussion avec le médecin généraliste est embarrassante. Il existe des solutions en vente libre. Le remède homéopathique Vagi-clear pour soulager les démangeaisons vaginales est un véritable soin. D'autres traitements sont en vente en pharmacie sur simple demande auprès du spécialiste. Vous pouvez également booster votre système immunitaire avec de la vitamine C ou de l'extrait de pépin de pamplemousse. Dans tous les cas, ne vous contentez pas d'attendre !