• La qualité au meilleur prix

    Des produits naturels pour tous les budgets

  • Livraison offerte dès 50€ d'achat

    Choisissez un jour qui vous convient

  • Protection des données clients

    Vos données sont en sécurité chez nous

Pertes vaginales : traitements pour lutter efficacement

Les pertes vaginales sont un phénomène normal qui touche la majorité des femmes et dont il ne faut pas s’inquiéter outre mesure. Mais elles peuvent dans certains cas cacher des pathologies. Heureusement, il existe un protocole qui permet d’identifier les symptômes afin de les traiter de manière plus efficiente.

Qu’est-ce que les pertes vaginales ?

Les pertes vaginales, également connues sous le nom de sécrétions vaginales ou leucorrhées, sont un phénomène physiologique normal qui touche une grande majorité de femmes à des degrés divers et qui survient principalement avant les règles. C’est les glandes sécrétoires qui sont derrière toute sécrétion vaginale. Cela dit, il peut aussi y avoir des pertes vaginales inhabituelles avec des odeurs ou des couleurs anormales. Ces symptômes sont souvent révélateurs d’infections pathologiques. Dans la majorité des cas, il s’agit soit de vaginose, de vaginite à champignons (mycose vaginale) ou de vaginite à trichomonas. Plus rarement, il peut s’agir de pathologies chroniques causées par une maladie transmissible sexuellement (MST) comme l’herpès ou les verrues génitales.

Il arrive aussi que les causes soient liées à des situations exceptionnelles comme l’impossibilité d’avoir une hygiène intime correcte lors de voyages. Toujours est-il, lorsque vous avez un doute, il convient de consulter le plus rapidement possible un médecin pour éviter toute aggravation.

Quels sont les symptômes de pertes vaginales anormales ?

Les signes de pertes vaginales anormales sont nombreux et différents, et se produisent très rarement de façon simultanée.

Les pertes vaginales anormales peuvent avoir un aspect différent. Au niveau de la couleur, il existe des pertes blanches, des pertes marrons et des pertes jaunes. Elles peuvent être mousseuses, épaisses ou très abondantes. Il existe aussi des pertes vaginales gluantes qui sont parfois accompagnées par une odeur forte et désagréable, souvent sentie juste après la toilette ou après un rapport sexuel. Enfin, il faut savoir qu’il n’est pas normal de ressentir des brûlures ou des irritations.

On considère qu’une femme souffrira au moins une fois dans sa vie d'une infection vaginale. Dans neuf cas sur dix il s'agit d'une infection fongique, c'est-à-dire que les pertes vaginales anormales témoignent de la présence de champignons. Et une fois sur dix, le problème vient d'un parasite.

C'est pourquoi, afin de prévenir les problèmes vaginaux, il est conseillé d'utiliser un savon pour toilette intime féminine.

Nous vous présentons ci-dessous les infections les plus courantes. Ce ne sont pas les seules. Il s'agit d'une première piste de réflexion. Si vous ne correspondez à aucune de ces situations, prenez rendez-vous avec un médecin au plus vite.

La vaginose

La vaginose est l'infection la plus courante. Elle entraîne un déséquilibre de la flore bactérienne du vagin. Le principal symptôme est des sécrétions vaginales qui sentent mauvais. La couleur peut être variable ou normale. Dans certains cas, la vaginose s'accompagne de démangeaisons, brûlures, légères rougeurs ainsi que d’un gonflement du vagin et de la vulve.

La vaginose est facile à soigner et peut se passer de rendez-vous chez le médecin, surtout si elle ne s'accompagne pas de douleurs. Cela dit, elle ne partira pas toute seule. Il est donc important de se soigner et de ne pas attendre sans rien faire.

La vaginite à champignons

La vaginite à champignons est surtout connue sous le nom de mycose vaginale. Il s'agit d'une infection fongique. Les symptômes sont des pertes vaginales inodores, mais épaisses et d'une coloration blanc-jaune/crème (un peu comme la couleur du lait caillé). Elles sont accompagnées de démangeaisons ainsi que de brûlures qui surviennent surtout lors des rapports sexuels.

Pour avoir le traitement adéquat, il faut d'abord prendre rendez-vous avec votre médecin afin de poser le bon diagnostic. Il vous remettra ensuite une ordonnance à suivre rapidement.

La vaginite à trichomonas

La vaginite à trichomonas est une MST (maladie sexuellement transmissible) et un parasite. Les symptômes sont des pertes jaunâtres ou verdâtres, mousseuses et à l'odeur très désagréable. Ces pertes sont accompagnées de démangeaisons, de brûlures et d'irritation. Par ailleurs, faire pipi est souvent douloureux.

Là encore, il faut prendre rendez-vous rapidement avec votre médecin traitant ou votre gynécologue pour établir le bon diagnostic et obtenir le bon traitement.

Comment prévenir les pertes vaginales ?

Certaines pertes vaginales anormales sont dues à des MST (comme l’herpès), mais pour la plupart, c’est surtout une question physiologique et environnementale. Ainsi, de simples précautions et un peu de bon sens devraient vous éviter les ennuis.

Utiliser les bons produits pour le nettoyage intime

L'une des principales causes des mycoses se trouve dans les salles de bain. Il s'agit notamment du savon vendu en grande surface, souvent parfumé et coloré. Si ce savon joue son rôle de nettoyant pour nous aider à laver la peau de notre corps, il assèche aussi les muqueuses et perturbe le pH du vagin. Et la première chose que le vagin fait lorsqu'il est irrité, c'est de s’auto-soigner en entraînant des pertes vaginales. Cela dit, une irritation peut également entraîner des champignons qui seront accompagnés, eux, de pertes anormales. L’autre cause courante est le papier toilette imbibé là aussi de parfums et colorants. Le problème est exactement le même que pour le savon cité ci-dessus.

Il est donc fortement recommandé d’opter plutôt pour un soin au pH neutre, comme le spray d’hygiène intime PorClean. Pour les soins quotidiens, l'idéal serait donc de se tourner vers des produits spécifiquement conçus pour l'hygiène intime. Il peut s'agir d’un gel nettoyant contre les pertes vaginales, et pourquoi pas formulé à partir d’ingrédients naturels. Enfin, lorsque vous allez aux toilettes, et ce jusqu'à ce que vous soyez définitivement débarrassées du problème, utilisez de préférence des lingettes pour bébé.

Avoir les bons gestes et la bonne fréquence de nettoyage

Changer votre hygiène intime passe autant par vos produits que par vos gestes. On laisse tomber pour ce faire le gant agressif et on préfèrera les doigts qui passent en douceur. Il n'est pas nécessaire non plus de se laver plusieurs fois par jour ni de frotter vigoureusement. Agissez en douceur, une fois par jour, en n'utilisant qu'une noisette de gel ou un peu de savon. La flore vaginale doit toujours garder un certain équilibre pour qu’elle puisse effectuer pleinement son rôle protecteur. Trop d’hygiène ou pas d’assez d’hygiène peut perturber cette fragile harmonie et engendrer des infections indésirables.

Laisser le corps respirer

Lors de pertes vaginales à l'odeur forte, on a tendance à vouloir se laver souvent et à porter beaucoup de vêtements près du corps pour se cacher. Il faut au contraire laisser le corps respirer. Optez pour des sous-vêtements en coton, fuyez quelque temps les pantalons trop moulants ou serrés, sortez des jupes, dormez sans rien d'autre qu'une couette pour vous protéger, etc. Et si vraiment l'odeur vous obsède, plutôt que de vous laver plus souvent, changez de culotte au cours de la journée ou portez des culottes anti-odeurs.

Vérifier les effets secondaires de vos traitements

Il s'agit d'un effet secondaire discret et considéré comme peu gênant par beaucoup de médecins. Ces derniers vous préciseront les risques de somnolence, mais rarement de pertes vaginales. Alors, faites le tour des notices de tous les médicaments que vous utilisez. Puis n'hésitez pas à contacter votre médecin pour trouver une alternative et ainsi faire disparaître rapidement le problème.

Se soigner

Les mycoses et la vaginose sont de véritables problèmes qui ne disparaîtront pas en attendant que ça passe. Il est important de se soigner de prendre soin de votre corps pour régler le problème le plus rapidement possible. La situation étant gênante, il est parfois difficile pour une adolescente d'en parler à ses parents. Et même adulte, la discussion avec le médecin généraliste peut être embarrassante pour certaines. Il existe heureusement des solutions en vente libre et qui offrent des alternatives douces et naturelles. Vous pouvez également avoir recours à des traitements qui sont en vente en pharmacie sur simple demande auprès d’un spécialiste. Vous pouvez aussi booster votre système immunitaire avec de la vitamine C ou de l'extrait de pépin de pamplemousse. Dans tous les cas, ne vous contentez pas d'attendre !

Comment soigner une maladie provenant d'une mycose ?

Qui dit pertes vaginales anormales dit soins obligatoires. Il est en effet rare que le problème se résolve de lui-même. Les conseils ci-dessus sont préventifs. Mais si malgré tout, vous êtes l’objet de sécrétions inhabituelles, alors, il vous reste 3 possibilités :

  • choisir un soin en toute discrétion à commander en ligne, de préférence un soin homéopathique et naturel qui respecte l’équilibre physiologique de votre organe génital
  • opter pour un soin sans ordonnance en exposant simplement votre problème au pharmacien, celui-ci vous remettra une crème s’il le juge nécessaire
  • demander un soin sur ordonnance, auquel cas il faut prendre rendez-vous avec un médecin généraliste ou un gynécologue.

Si vous êtes enceinte, vous devez obligatoirement signaler votre problème à votre médecin traitant le plus tôt possible, car certaines médications sont inadaptés aux grossesses. Dans tous les cas, il faut suivre à la lettre le traitement, cela vous permettra de venir à bout des symptômes plus rapidement et efficacement. Veillez également à toujours suivre les notices d’utilisation et respecter les dosages préconisés par le fabricant.

Si vous souffrez de sécrétions vaginales malodorantes, vous pouvez aussi avoir recours à des culottes anti-odeur qui permettent de neutraliser les effluves émanant du vagin, vous évitant par la même occasion tout l’embarras que cela peut occasionner.

Les spécificités des pertes vaginales pendant la grossesse

Les pertes vaginales durant la grossesse sont normales et participent à l'entretien du vagin. Pendant cette période cruciale pour les futures mamans, il peut y avoir de légères pertes vaginales, surtout durant les dernières semaines. En effet, ces pertes sont souvent provoquées par l'augmentation du taux d’œstrogène. Visuellement, elles sont transparentes, même si elles semblent blanches sur les sous-vêtements ou sur le papier toilette. Elles sont peu ou pas odorantes et peuvent apparaître à n'importe quel moment.

Il n'est donc pas nécessaire de prendre rendez-vous avec votre médecin pour de telles pertes vaginales. Cependant, pensez à consulter si vos pertes changent de couleurs, qu'elles sont accompagnées de douleurs ou de saignements ou si vous avez des pertes vaginales abondantes.

Voici quelques astuces que vous pouvez appliquer pour mieux gérer vos pertes vaginales et vivre une grossesse épanouie :

  • Utiliser des protège-slips, mais pas en permanence, car ils assèchent le vagin.
  • Opter pour un savon spécifiquement dédié à la toilette intime féminine : Yes Cleanse par exemple fait très bien l'affaire puisqu’il est issu de la filière biologique. Il faut choisir un savon qui respecte le pH du vagin. Et si pour quelques nuits vous n'en avez pas (en séjour chez des amis par exemple), préférez vous laver simplement à l'eau qu'avec un savon parfumé et trop chimique.
  • Gardez le moral et continuez à avoir des rapports sexuels aussi souvent que vous et votre partenaire le souhaitez. Si vos pertes vaginales vous mettent mal à l'aise, prenez une douche avant de commencer. Et pour éviter toutes irritations, vous pouvez vous offrir un lubrifiant (ex : Yes WB).

Et surtout, au moindre doute, contactez votre médecin ou votre sage-femme, demandez conseil et ne restez pas seule dans votre coin à vous inquiéter inutilement.

Pertes vaginales anormales et rapports sexuels

Avoir des pertes vaginales anormales n'interdit en rien d'avoir des rapports sexuels. Cependant il est préférable d'utiliser un préservatif et même un lubrifiant. En effet, lorsque les pertes sont le signe d’un problème vaginal, tout frottement du pénis contre le vagin peut se révéler très désagréable. Au mieux, le vagin avec un déséquilibre floral va souffrir de sécheresse. Dans les deux cas, un lubrifiant est conseillé pour agir contre la sécheresse et les frottements. Cela permet donc de profiter pleinement des rapports avec votre partenaire.