Comment prendre soin de votre hygiène intime ?

Au quotidien, il est en général assez facile de penser à se brosser les dents et les cheveux. Nos parents nous l'ont suffisamment répété. Et partout où nous allons aux toilettes, des affichettes nous invitent à nous laver les mains. Dommage que personne ne soit aussi prévenant en ce qui concerne l'hygiène intime. De nombreuses femmes (et même de fillettes) souffriraient beaucoup moins de mycoses, pertes vaginales, irritations, sécheresses, etc.

La base : bien se laver

Bien se laver, ne signifie pas utiliser un savon agressif et se savonner deux fois par jour. Les conseils suivant sont valables pour une hygiène quotidienne et afin de lutter contre certains désagréments comme les pertes vaginales et les irritations.

Choisir le bon savon

L'idéal est d'opter pour un savon dédié à l'hygiène intime, avec un pH neutre. Il y a beaucoup de choix pour cela, comme Yes Cleanse, un savon en spray ou Nirena, un gel nettoyant intime. Il est déconseillé d'utiliser au quotidien des lingettes intimes. Elles sont très pratiques pour une utilisation ponctuelle, mais elles sont trop agressives pour être la solution principale pour la toilette.

Se laver peu et délicatement

Pendant un temps, on conseillait aux femmes de laver le vagin. Aujourd'hui, les études ont mis en évidence que les douches vaginales détruisent l'équilibre en place et favorise donc les infections. Il n'est pas nécessaire de se laver deux fois par jour. Par contre il est important de toujours bien sécher et de se rhabiller avec des sous-vêtements propres.

Faire du tri dans sa garde-robe

Les conseils ici présents concernent le quotidien. Les vêtements à éviter peuvent être portés lors de soirée ou une fois de temps en temps.

Les vêtements à éviter

Les vêtements trop serrés provoque des frottements, mais aussi plus d'humidité. L'ensemble favorise le développement des bactéries. Il faut donc éviter tant les strings que les pantalons moulants.

Côté matière, le nylon et le lycra favorisent la macération et donc le développement des germes. Ce sont des matières à éviter pour les sous-vêtements. Et puisque le lycra est quasiment incontournable lorsque l'on achète un maillot de bain, essayez de ne pas garder le maillot de bain humide trop longtemps après la sortie de l'eau. Il faut également bien le laver entre chaque séance.

Les vêtements à privilégier

Il faut donc opter pour des vêtements qui laissent le corps respirer. Par contre une étude à mis en avant que les collants n'ont aucune incidence sur le développement de germes ou de bactéries. Ils peuvent être portés sans inquiétude.

Côté matière, préférez, pour vos sous-vêtements, la soie et le coton. L'idéal est même d'opter pour du coton bio.

Prendre soin des sous-vêtements

Mari Kondo est devenue célèbre dans le monde entier grâce à ses techniques de rangement. Elle explique également que si l'on prend soin de nos affaires, nos affaires nous le rendront bien. C'est en tout cas vrai pour les sous-vêtements. Lavez vos sous-vêtements à 60°C, rangez-les dans un endroit propre et sain. Ils seront alors véritablement propres, sans aucune bactérie, au moment où vous allez les enfiler. Privilégiez une lessive douce et non allergène, cela protège tant le tissus que votre peau.

Enfin, changez de sous-vêtements dès qu'ils sont sales. Cela veut donc dire, changez-en après un cours de sport. On change bien de tshirt, mettant immédiatement au sale celui avec lequel on vient de courir 10km, alors pourquoi ne pas en faire autant avec la culotte ?

Prendre soin de soi pendant et après les règles

Les protèges-slips ne sont pas faits pour être portés en permanence. Leur rôle est d'assécher. Sur le long terme, ils provoquent logiquement un assèchement pouvant causer une sécheresse vaginale.

Pour la même raison, limitez autant que possible l'utilisation des tampons. Privilégiez les serviettes, la coupe menstruelle (dite également cup), les éponges naturelles ou même le flux intuitif libre. Ces quatre alternatives sont respectueuses de la flore vaginale.