Subscribe RSS FeedsNouveaux cas de gale en France : lumière sur une maladie peu connue

Depuis le début de l’hiver, une expansion des cas de gale a été observée dans plusieurs régions de France. Dans le Maine-et-Loire, au collège de Montreuil-Bellay, c’est une vingtaine d’enfants qui ont été contaminés. A Avesnes-les-Aubert, dans le Nord, elle a contaminé plusieurs résidents d’une maison de retraite.

Cette recrudescence inquiète et étonne car cette maladie est, à tort, considérée comme une maladie causée par le manque d’hygiène. La gale touche en fait les personnes de tous âges et milieux sociaux. Elle est provoquée par un acarien microscopique nommé sarcopte, qui creuse des sillons sous la peau et y pond des œufs provoquant de vives démangeaisons. Souvent celles-ci sont localisées au niveau des poignets, des aisselles, du ventre ou entre les doigts.

Comment se transmet-elle ? Elle s’attrape très facilement par contact prolongé de peau à peau. De ce fait, cela peut étonner mais la gale fait partie des infections sexuellement transmissibles (IST). Elle ne se transmet pas par les muqueuses ou le sperme mais par le contact des peaux. Cependant, pas de risque de l’attraper en essayant un vêtement ou en touchant une poignée de porte par exemple.
 
Il existe différents traitements pour venir à bout du parasite : un traitement local sous forme de lotion ou bien un traitement par comprimés. Généralement un traitement de l’entourage proche de la personne infectée est fortement recommandé. Néanmoins, les remèdes naturels et homéopathiques sont une bonne alternative, notamment pour les peaux sensibles. Voir nos traitements.

Commenter S'inscrire