Le Molluscum Contagiosum est-il sexuellement transmissible ?

Vous ou l'un de vos proches est atteint de molluscum contagiosum et vous cherchez à en savoir plus ? Avant tout, rassurez-vous cette maladie n'est pas dangereuse pour la santé.

Elle provoque uniquement des excroissances couleur chair sur diverses parties du corps. Ces boutons sont surtout disgracieux et très contagieux. Par contre, attention, ils circulent de fausses informations concernant cette maladie, certains articles présentant le molluscum contagiosum comme sexuellement transmissible. Faisons le point.

La définition d'une MST ou IST

Aujourd'hui le terme correct a utilisé est IST, c'est à dire infection sexuellement transmissible. Pourtant on parle encore couramment de MST (maladie sexuellement transmissible) ou encore de maladie vénérienne. C'est trois termes sont synonymes.

Concrètement une IST se transmet lors de relations sexuelles non protégées. Si vous avez un rapport sans préservatif avec une personne atteinte de la syphilis, l'une des IST existantes, vous risquez très fortement d'avoir vous-même la syphilis. Cela signifie donc que si vous avez des rapports protégés, vous n'aurez qu'un risque infime d'avoir la syphilis.

Le molluscum contagiosum ne se transmet pas par rapport sexuel non protégé. En effet, même en utilisant un préservatif il y a un risque important que vous attrapiez cette infection. Le molluscum contagiosum se transmet par le contact peau à peau d'une zone infectée avec une zone saine.

Si votre partenaire a des excroissances au niveau du dos, vos mains sur son dos vont répandre le virus sur vos mains et sur le reste de son dos. Et si vous êtes en plein massage énergique, le virus va arriver sur les draps par exemple. Donc à la fin du rapport, en vous asseyant sur le drap, vous risquez de vous contaminer au niveau des fesses, des cuisses, etc. On voit bien ici que peu importe qu'il y ait véritablement pénétration, protégé ou non.

Le moyen de transmission préféré du molluscum : le contact

Le virus à l'origine du molluscum est donc vraiment à son aise dans les collectivités, mais aussi au sein des familles appréciant les câlins. Celles qui regardent la télévision collés les uns aux autres sur le canapé, celles où les enfants prennent le bain ensemble.

Malheureusement le virus survit aussi quelques temps en dehors d'un hôte humain et peut donc se transmettre en échangeant un t-shirt ou une serviette de bain.

Il faut donc éviter les contacts et les échanges de vêtements. Cependant, il est aussi tout simplement possible de cacher le molluscum. Par exemple vous pouvez poser un pansement sur l'excroissance si elle est sur la main de votre enfant qui n'a pas l'autorisation de traverser la route sans tenir un adulte. Vous pouvez, ponctuellement accepter de garder quelques vêtements pendant les rapports sexuels (pensez aux bas et corsets pour rendre tout ça plus sexy, ou alors à un simple maillot de corps).

Les traitements contre le molluscum

Le meilleur moyen de retrouver des rapports sexuels normaux est encore de se débarrasser de cette maladie.

La solution la plus rapide, mais pas la moins douloureuse, est le curetage proposé par des dermatologues. Il s'agit de cureter chaque excroissance, c'est à dire de les gratter avec un scalpel pour déloger le virus qui s'y est installé. Cette solution rapide n'est malheureusement pas exempt du risque de rechute.

Les autres possibilités sont à réaliser depuis votre domicile, avec des médicaments plus ou moins naturels. Il s'agir toujours de traitement d'appoint. L'idéal est donc de réagir vite, quand vous n'avez que peu d'excroissances sur votre corps, car plus vous en aurez, plus cela vous demandera du temps pour tout soigner. Vous pouvez trouver sur notre site deux soins qui ont fait leur preuve. Le Naturasil MolluscumTM est une huile naturelle. Le ZymaDerm contre le Molluscum Contagiosum est un traitement homéopathique. Les résultats sont visibles en trois semaines. L'avantage principal des traitements locaux est que si dans le même temps vous prenez soin de limiter la contagion, vous ne verrez pas apparaître d'autres excroissances. En effet le virus est attaqué par le traitement et ne peut se disperser comme lors du curetage.