Quel est l'impact du stress sur notre peau ?

Entre notre peau et le stress, il y a une relation à double sens. Le stress cause des affections cutanées (acné, démangeaisons, eczéma, etc) tandis que certaines maladies sont génératrices de stress (comme le psoriasis). L'effet le plus visible et le plus connu est le changement de teint de notre visage sous l'effet du stress. Certains palissent, d'autres rougissent, dans tous les cas, le stress agit sur les vaisseaux sanguins de façon instantané, éphémère...

Eczéma

Il existe plusieurs types de stress

Stress est un mot souvent utilisé et qui couvre pourtant plusieurs réalités. Dans tous les cas il s'agit d'une réaction de notre organisme aux contraintes de son environnement. On distingue trois types de stress.

Le stress psychologique est celui qui est le plus connu et pour lequel les conseils sont nombreux. Il s'agit ici d'une réaction à un événement extérieur ou aux conditions de vie. On peut citer en source de stress : la consommation de caféine, le rythme de vie professionnel, des problèmes financiers, le manque de sommeil, etc.

Le stress physiologique est lié aux changements internes à notre organisme. Il peut être dû à une grossesse, à la puberté, etc.

Le stress pathologique est un effet direct d'une maladie et bien souvent l'une des conséquences des affections de la peau comme le psoriasis.

Les hormones du stress

Une situation stressante va entraîner une réaction immédiate de notre organisme : la fabrication importante du cortisol également connu sous le nom de hormone du stress.

Cette hormone a elle-même deux actions sur notre peau. Tout d'abord elle encourage la fabrication de sébum et donc le développement de l'acné. Par ailleurs, elle entraîne des retards de cicatrisation des plaies. On guérit donc moins vite des diverses infections cutanées dont on souffre que ce soit le molluscum ou l'eczéma.

Le stress est donc bien un facteur aggravant ou déclenchant de problèmes de peau.

Le système immunitaire cutané

Des études ont mis en évidence l'action du stress sur notre système immunitaire cutané.

Un stress aigu ou ponctuel supprime l'action de certaines cellules immunitaires. Notre peau est donc plus fragile. À l'inverse, un stress chronique stimule ces cellules.

Dans les deux cas, cela joue sur les infections des personnes ayant déjà déclenché des crises de maladie de peau comme l'eczéma ou le psoriasis. Afin de soutenir un épiderme fragile, vous pouvez opter pour un savon homéopathique qui éloigne les infections et garde la peau en bonne santé, comme NaturasilTM savon au soufre et à la lavande.

Apprendre à réguler son stress

C'est toujours plus facile à dire qu'à faire. Cependant, puisque les affections cutanées peuvent gêner au quotidien, apprendre à gérer son stress est l'une des solutions les plus efficaces sur du long terme.

  • Faire disparaître le stress lié au risque d'avoir une crise d'eczéma, zona, etc. Pour cela, il suffit d'avoir en permanence EmuaidMAX pommade de premiers secours dans votre sac. Dès que les premiers signes apparaissent, utilisez la pommade. Elle agit également contre les démangeaisons, ce qui évite à l'affection de se rappeler en permanence à votre souvenir.
  • Prendre du temps pour soi. Au quotidien, on oublie vite de s'accorder des temps de pause. Il peut s'agit d'une sieste, d'une soirée au cinéma, d'un passage dans un spa… à chacun sa façon de se faire du bien. Dans tous les cas, le résultat est le même, le stress quotidien diminue.
  • Limiter la consommation de produits excitants comme le café.
  • Lâcher prise, c'est à dire tourner définitivement les pages de son passé, de pardonner, d'assumer nos erreurs, mais aussi d'accepter de ne pas pouvoir tout contrôler. Cela permet entre autre de mieux profiter de son quotidien, d'être moins sous pression et donc d'être moins stressé.
  • Faire du sport, du yoga, de la médiation. Mettre son corps en mouvement, permet de faire le tri dans ses pensées et donc de décompresser. Essayez !