Grossesse et hémorroïdes

Une désagréable surprise avant l'arrivée de bébé ? Grossesse et hémorroïdes ! La plupart des femmes enceintes ont malheureusement l’occasion de vivre des crises hémorroïdaires. De nombreux facteurs entraînent ces crises hémorroïdaires, voici un rapide tour de la question.

Traitements des hémorroïdes
• Les troubles veineux • Perturbation de la circulation sanguine
• Solutions pour soulager les hémorroïdes
• Pas de risque pour le bébé

Les troubles veineux

Constipation, modifications hormonales, augmentation du volume sanguin et poids du bébé : tous ces facteurs favorisent le risque de faire rimer grossesse et hémorroïdes.

Au cours de la grossesse le corps de la femme est très sensible aux troubles veineux. Lourdeur des jambes, œdème, vergetures, on oublie souvent d’évoquer le problème de la grossesse et hémorroïdes. Le retour veineux explique le lien entre grossesse et hémorroïde : le retour veineux. Celui-ci est moins bon pendant la grossesse car le volume utérin est augmenté, de plus, les hormones ne jouent pas un rôle positif.

Ainsi, il s’agit de bien se renseigner et de ne pas hésiter à aller consulter un médecin pour soulager les hémorroïdes si les symptômes sont trop douloureux ou si la gêne persiste.

Perturbation de la circulation sanguine

Pendant la grossesse le corps de la femme se transforme et c’est surtout à partir du 6ème mois que le quotidien "grossesse-hémorroïdes" apparaît. En effet, l’utérus ayant atteint une taille importante, il comprime les veines de l’abdomen. Cela perturbe la circulation sanguine et c’est alors que les varices et les crises hémorroïdaires paraissent.

Dans 48% des cas, une femme enceinte subit des crises hémorroïdaires. Au lieu de souffrir et subir en silence, il est préférable de connaître les tenants et les aboutissants des crises hémorroïdaires afin de pouvoir soulager les hémorroïdes et y répondre le plus vite possible pour que grossesse et hémorroïdes ne deviennent pas synonymes de souffrances intenses.

Solutions pour soulager les crises hémorroïdaires ?

La solution la plus simple ? Boire beaucoup et manger des aliments contenant des fibres afin d’éviter la constipation.

Si l’alimentation ne suffit pas, un complément alimentaire peut être une bonne aide, notamment car les femmes enceintes prennent souvent des compléments alimentaires avec du fer. Seulement le fer constipe et la constipation est une des causes majeures de l’apparition de crises hémorroïdaires !

Pas de risque pour le bébé

Le bébé ne court aucun risque mais les symptômes des crises hémorroïdaires sont franchement très désagréables. Irritation, démangeaisons, saignements, douleurs : les hémorroïdes fatiguent aussi énormément.

Même si elles ne sont pas une fatalité durant la grossesse il est toutefois important de soulager les hémorroïdes ou de se faire soigner le plus rapidement possible afin d’éviter des crises hémorroïdaires trop importantes.