Les antioxydants : les aliments anti-rides

On absorbe des antioxydants sans s’en rendre compte dans les légumes et les fruits qu’on mange. Ils sont indispensables à notre santé car ce sont des molécules qui luttent contre les radicaux libres.

Anti-âge
• Action des antioxydants • Rôle des antioxydants
• Alimentation antioxydante et soleil

Action des antioxydants

Tout d’abord, les antioxydants empêchent la destruction des cellules par les radicaux libres. Ils agissent ensuite sur l’organisme en stimulant la production d’antioxydants dans le corps lui-même. En effet, notre corps possède son système de protection, il secrète lui-même ses antioxydants : superoxyde, dismutase, glutathion et catalase.

Les radicaux libres endommagent les cellules et entraînent une inflammation de celles-ci. C’est cette détérioration des cellules qui abîme la peau et favorise le relâchement cutané. Avec les années, le corps a plus de mal à se défendre contre les radicaux libres, c’est pourquoi il est important de l’aider grâce à des aliments anti-rides qui empêcheront un relâchement cutané.

Rôle des antioxydants

Ils protègent les cellules de la peau et la détoxifient : la peau est plus harmonieuse, fraîche et lumineuse. Ces aliments anti-rides agissent, par conséquent, sur le relâchement cutané qui arrive avec l’âge.

Mais où se cachent ces antioxydants ? Dans l’alimentation, et notamment dans le thé vert, les raisins, la grenade, la pomme, les olives…

La plupart des crèmes anti-âge et des crèmes hydratantes sont aussi composées d’antioxydants. Une crème anti-âge parfaite contient d’ailleurs des actifs hydratants mais aussi des actifs antioxydants. En effet, comme ces aliments anti-rides limitent les dégâts cellulaires, ce sont des actifs qui préviennent le relâchement cutané.

Alimentation antioxydante et soleil

Les aliments anti-rides les plus efficaces sont les caroténoïdes (bêta-carotène, vitamines C et E). L’argousier, les cranberries, la baie d’açaï, la grenade, le raisin noir et les épices sont aussi des aliments anti-rides à ne pas bannir de son alimentation.

Les antioxydants ne peuvent pas lutter directement contre les rayons du soleil. En revanche, ils vont continuer de combattre les radicaux libres et les dommages que le soleil engendre qui entraînent un relâchement cutané prématuré.